Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
48 jours
09 mai
Prochain événement dans
65 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
104 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
139 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
153 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
181 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
188 jours
12 sept.
Course dans
195 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
212 jours
10 oct.
Course dans
222 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
237 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
244 jours
07 nov.
Course dans
251 jours

Hamilton n'est pas revenu pour prouver quoi que ce soit

De retour au volant ce vendredi à Abu Dhabi, Lewis Hamilton a livré ses premiers mots à la presse.

partages
commentaires
Hamilton n'est pas revenu pour prouver quoi que ce soit

Quelques heures après l'annonce tardive de son retour à la compétition, Lewis Hamilton a retrouvé le volant de sa Mercedes aujourd'hui à Abu Dhabi. Le septuple Champion du monde n'a pas forcément vécu une journée de tout repos, mais l'essentiel était ailleurs, à commencer par le simple fait d'être de retour. Dans ses propos à l'issue des deux séances résonnait clairement le plaisir de piloter à nouveau, après avoir dû déclarer forfait à Bahreïn à cause du COVID-19.

"J'étais très, très heureux ce matin de revenir ici, et de pouvoir terminer la saison en force", se réjouit Hamilton au micro de Sky Sports. "Je suis super enthousiaste. C'était comme un premier jour d'école. Il a fallu une minute pour retrouver les repères lors de la première séance, puis lors de la seconde je pense que je devais encore me mettre dedans, mais ce n'était pas trop mal. Je pense que nous avons passé en revue l'essentiel de ce que nous avons manqué lors des 40 minutes [des EL1] pour commencer la journée."

Lire aussi :

Hamilton a en effet manqué de roulage lors de la première séance en raison de problèmes techniques au niveau de ses freins, qui ont nécessité une longue intervention de ses mécaniciens alors qu'il n'avait bouclé que trois tours.

"C'était une journée un peu bordélique", reconnaît-il. "Il se passe beaucoup de choses, les gars sont sur la route depuis trois semaines. Donc il y a eu quelques problèmes, mais nous les avons réglés comme toujours, et demain je sais que ça ira mieux. Nous avons passé en revue beaucoup de choses en vue de l'année prochaine. Les gars travaillent aussi fort qu'ils le peuvent sur tout ça pour l'an prochain."

Ce que retient le Britannique, c'est le simple fait d'être là où il veut, dans le baquet de la monoplace avec laquelle il a conquis le titre cette année. Un baquet dans lequel il a vu George Russell s'installer il y a une semaine, avec un certain succès, tout en lui procurant un sentiment forcément "bizarre".

"George a fait un travail incroyable", salue-t-il. "Je crois que tout le monde le sait. C'était vraiment bizarre. Au cours de mes 27 ans de carrière, je n'ai jamais manqué une course. Alors oui, un jour j'écrirai un livre à ce sujet. Mais comme je l'ai dit, je suis juste heureux d'être de retour."

Un Hamilton qui assure n'avoir pas ressenti la nécessité de revenir pour démontrer quoi que ce soit. "Je ne pense pas avoir besoin de faire plus pour valider ce que j'ai déjà accompli, rien de particulièrement important", insiste-t-il. "Je voulais juste être là pour profiter du week-end et faire ce que j'aime. Il y a eu énormément de travail dans les usines et c'était un privilège de courir pour eux cette année. Nous n'avons rien à prouver ce week-end. Je n'ai pas le sentiment d'avoir quelque chose à prouver. Je suis juste ici pour le plaisir."

EL2 - Mercedes brille dans la nuit, Räikkönen met le feu

Article précédent

EL2 - Mercedes brille dans la nuit, Räikkönen met le feu

Article suivant

Mercedes explique l'absence de Mazepin au test d'Abu Dhabi

Mercedes explique l'absence de Mazepin au test d'Abu Dhabi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021