Formule 1 2017

Hamilton - Une trop forte rivalité peut être "un poison" pour une écurie

Lewis Hamilton a de nouveau indiqué qu'il n'aurait pas son mot à dire dans le choix de son futur équipier en 2017, mais que le nouveau venu devrait se fondre dans le collectif de Mercedes.

Avec la retraite de Nico Rosberg, le baquet Mercedes aux côtés du triple champion du monde est évidemment au centre de toutes les attentions. Interrogé à ce sujet par Channel 4, Lewis Hamilton a confirmé qu'il disposait d'une clause obligeant l'écurie à l'informer des remplaçants potentiels, sans pour autant qu'il puisse peser sur la décision finale.

"Contractuellement, ce qu’ils doivent faire, fondamentalement : [c'est qu']une fois qu’ils ont réduit à cinq pilotes, ou n’importe, la shortlist, contractuellement ils doivent en discuter avec moi. Mais je n’ai pas mon mot à dire sur qui ce sera."

Malgré tout, il estime qu'il y a un risque à ne pas envisager le choix à travers le prisme de l'équipe Mercedes telle qu'elle fonctionne depuis quatre saisons. "La personne que nous avons dans la seconde voiture est importante. C’est important pour le moral de l’équipe. Nous avons vu les autres équipes et, parfois, [cela] peut avoir l’effet d’un poison au sein d'une écurie, la forte rivalité entre des pilotes."

"Bien sûr, je suis vraiment heureux ici, j’aime être là et même si, OK, il y a eu des scénarios intéressants, globalement nous les avons toujours traversés."

"Donc il faut s’assurer que, peu importe ce que nous apportons, cela soit au moins aussi bon que ce que nous avions, sinon meilleur, en termes de création de cette énergie. J’ai connu des expériences et des divisions par le passé ; je ne conseille pas, dans une équipe, d’avoir un tel scénario."

"Mais ce que je voulais dire est que je vais piloter contre n’importe quel pilote… Au final, quand ils décident, c'est leur choix, ils peuvent prendre n’importe quel pilote. Prenez Fernando [Alonso], prenez Sebastian [Vettel], prenez qui vous voulez, vraiment."

"J’ai fait équipe avec Fernando lors de ma première année et je l’ai battu, donc ce n’est pas une inquiétude pour moi. Je serais heureux de piloter contre n’importe lequel d’entre eux. Mais au niveau de ce qui est le mieux pour l’équipe, ce n’est probablement pas la meilleure idée."

Quelle que soit la décision prise par Mercedes, elle ne sera pas connue avant le 3 janvier 2017. Valtteri Bottas semble tenir la corde, même si rien d'officiel n'a fuité.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Sebastian Vettel
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags avenir, baquet, contrat, rivalité
Topic Formule 1 2017