Analyse
Formule 1 GP d'Émilie-Romagne

Ce que l'Histoire nous dit sur l'avance de Leclerc

Avec deux victoires lors des trois premières courses de la saison, Charles Leclerc a réalisé l'un des meilleurs démarrages de l'Histoire. D'autres pilotes ont connu un départ similaire, mais est-ce que leur avance précoce a été synonyme de titre à la fin de l'année ?

Le vainqueur Charles Leclerc, Ferrari F1-75, arrive dans le parc fermé

Ferrari a tiré son épingle du jeu à l'introduction du nouveau Règlement Technique en concevant une F1-75 très performante. Ainsi, pour sa cinquième saison en Formule 1, Charles Leclerc dispose enfin d'une voiture capable de l'emmener dans la course au titre. Le Monégasque l'a prouvé en remportant le Grand Prix de Bahreïn et celui d'Australie, et en terminant deuxième du Grand Prix d'Arabie saoudite. Si l'on ajoute les trois points du meilleur tour à Sakhir, Djeddah et Melbourne, Leclerc s'est bâti une avance de 34 points sur son plus proche rival en trois week-ends seulement.

Le pilote Ferrari n'ayant lâché que sept points sur les 78 mis en jeu, il s'agit de l'un des meilleurs démarrages de l'Histoire de la F1 d'un point de vue statistique. Car en appliquant le barème actuel pour tous les championnats, on remarque que d'autres pilotes ont connu une ascension similaire en début d'année. Mais est-ce que ces grandes avances si tôt dans la saison se sont transformées en titre une fois le championnat conclu ? C'est ce que nous allons voir en jetant un coup d’œil dans le rétro.

Nico Rosberg - 2016

Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont continué de se déchirer en 2016

Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont continué de se déchirer en 2016

  • Avance après trois Grands Prix : 36 points (37 selon le barème actuel)
  • Classement final : Champion du monde

Nico Rosberg fait partie d'un club très select puisque lui et seulement quatre autres personnes ont réussi à remporter les trois premières courses de l'année. L'Allemand, en route pour défier une fois de plus son coéquipier Lewis Hamilton, a donc rendu une copie parfaite après le Grand Prix de Chine 2016 en prenant les 75 points en jeu.

Son avance de 36 points sur Hamilton était déjà très confortable, elle est pourtant passée à 43 points après la quatrième course, en Russie, conclue par une nouvelle victoire. Bien que l'accrochage entre les deux hommes au départ du GP d'Espagne ait figé l'écart, Hamilton n'a eu besoin que de deux courses pour reprendre 34 unités à son rival et revenir à neuf points de celui-ci.

Rosberg est même passé en deuxième position pendant l'été mais, bien aidé par la casse moteur de Hamilton en Malaisie, il a de nouveau creusé l'écart en fin d'année et n'a pas commis une seule erreur. De quoi lui offrir son premier et unique titre pour cinq petits points.

Lire aussi :

Fernando Alonso - 2006

Même s'il a gagné en lever de rideau, Fernando Alonso n'a pas eu de répit face à Michael Schumacher

Même s'il a gagné en lever de rideau, Fernando Alonso n'a pas eu de répit face à Michael Schumacher

  • Avance après trois Grands Prix : 14 points (34 selon le barème actuel)
  • Classement final : Champion du monde

Tout comme Leclerc cette année, Fernando Alonso a remporté la première course de la saison 2006 à Bahreïn, a terminé deuxième lors de la deuxième manche (en Malaisie), puis a remporté la troisième course, en Australie. En capitalisant sur un mauvais démarrage de ses adversaires, l'Espagnol a pris 14 points d'avance sur Kimi Räikkönen et Giancarlo Fisichella.

Relégué à 17 points, Michael Schumacher a vu son retard sur Alonso passer à 25 points (soit plus de deux victoires) à la mi-saison. Mais la deuxième moitié de saison a tourné à l'avantage de Ferrari, qui a pris le dessus sur Renault. Revenu à égalité sept courses plus tard, le septuple Champion du monde a dû faire une croix sur une éventuelle huitième couronne lorsque son moteur a explosé à Suzuka et que l'un de ses pneus a crevé à Interlagos, Alonso récoltant les fruits de ces mésaventures et étant sacré pour la seconde fois.

Michael Schumacher - 2000

En 2000, Michael Schumacher a mis fin à 21 ans d'attente en offrant à Ferrari le championnat pilotes

En 2000, Michael Schumacher a mis fin à 21 ans d'attente en offrant à Ferrari le championnat pilotes

  • Avance après trois Grands Prix : 21 points (45 selon le barème actuel)
  • Classement final : Champion du monde

Si Michael Schumacher a écrasé la Formule 1 en 2002 et en 2004, s'assurant du titre à six et quatre courses de la fin de la saison, respectivement, c'est en 2000 que le Baron Rouge a connu le meilleur démarrage de sa carrière avec Ferrari. Il a ainsi capitalisé sur les deux abandons du poleman Mika Häkkinen à Melbourne et à Interlagos pour triompher, et a répété cette performance à Imola, devant les tifosis, après que son rival finlandais a été touché par un problème moteur.

Lire aussi :

Ainsi, ce n'était pas le double Champion du monde en titre qui talonnait Schumacher après trois courses mais Rubens Barrichello. Le nouveau coéquipier de l'Allemand comptait néanmoins 21 points de retard. Häkkinen est parvenu à corriger le tir au fil de l'année, prenant même la tête du championnat au bout de douze manches. Une autre casse moteur à Indianapolis a fait basculer la balance du côté de Schumacher cependant, ce dernier reprenant les commandes et s'assurant du titre deux semaines plus tard, à Suzuka.

Damon Hill - 1996

Damon Hill a démarré sa campagne victorieuse par une victoire, à Melbourne

Damon Hill a démarré sa campagne victorieuse par une victoire, à Melbourne

  • Avance après trois Grands Prix : 18 points (39 selon le barème actuel)
  • Classement final : Champion du monde

Battu par Michael Schumacher les deux années précédentes, Damon Hill a enfin pu rejoindre son père sur les tablettes de la catégorie reine en remportant le titre en 1996. Même si Schumacher était hors-course après avoir rejoint une Scuderia en pleine reconstruction, Hill n'a pas cueilli son titre avec aisance : son nouveau coéquipier, le rookie Jacques Villeneuve, était là pour lui donner du fil à retordre.

L'écart entre les deux hommes, qui a grimpé à 18 points après les trois premières courses, a stagné lors des épreuves suivantes puis s'est progressivement réduit en deuxième partie de saison. La victoire de Villeneuve au Portugal l'a replacé dans la course au titre, avec neuf points de débours sur Hill avant la dernière manche, mais la perte d'une roue dans cette course a assuré Hill de terminer premier du championnat avec 19 points d'avance.

Michael Schumacher - 1994

Bien qu'il n'ait signé aucune pole, Michael Schumacher a remporté les trois premières courses de la saison

Bien qu'il n'ait signé aucune pole, Michael Schumacher a remporté les trois premières courses de la saison

  • Avance après trois Grands Prix : 23 points (50 selon le barème actuel)
  • Classement final : Champion du monde

Michael Schumacher a décroché la première de ses sept couronnes en 1994, au terme d'une saison marquée par les drames et les polémiques. Ayrton Senna, recruté par Williams, était pourtant le plus rapide sur un tour, en témoigne ses trois poles lors des trois premiers Grands Prix. Mais un tête-à-queue à Interlagos, un accrochage à Aida puis sa disparition suite à l'accident lui ayant coûté la vie à Imola ont laissé Schumacher s'emparer de tous les points offerts au vainqueur.

Dans une équipe Williams laissée orpheline, Damon Hill a dû se transformer en leader et mener la contre-attaque face à Schumacher. Accusant 23 points de retard au soir du tristement célèbre Grand Prix de Saint-Marin 1994, le Britannique a reculé à 37 points peu avant la mi-saison. Les deux disqualifications et les deux exclusions de son rival ont néanmoins aidé à Hill à recoller par la suite au championnat et à aborder la dernière course avec un point de retard.

Même si Schumacher a triomphé en étant impliqué dans un accident très controversé, il est intéressant de noter que sous le barème actuel, le pilote Benetton aurait perdu le titre pour 14 points.

Ayrton Senna - 1991

Ayrton Senna a remporté les quatre premiers Grands Prix de la saison, dont sa course à domicile

Ayrton Senna a remporté les quatre premiers Grands Prix de la saison, dont sa course à domicile

  • Avance après trois Grands Prix : 20 points (41 selon le barème actuel)
  • Classement final : Champion du monde

Étant donné qu'Alberto Ascari n'a pas participé aux 500 Miles d'Indianapolis en 1953, lorsque l'épreuve comptait encore pour le Championnat du monde, c'est Ayrton Senna qui est devenu en 1991 le premier pilote de l'Histoire à remporter les trois premiers Grands Prix du calendrier. Le Brésilien, en route pour sa troisième couronne mondiale, a transformé ses poles à Phoenix, Interlagos et Imola en victoires, ne laissant que des miettes à ses adversaires.

Gerhard Berger pointait à la deuxième place du championnat après les trois premières manches, c'est pourtant Nigel Mansell qui a terminé dauphin de Senna à l'issue de la saison. Le Britannique est allé jusqu'à accuser 34 points de retard après le GP de Monaco, mais est revenu à huit points du pilote McLaren après la course à Hockenheim et a conclu l'année à 24 points du nouveau triple Champion du monde.

Qu'est-ce que cela signifie pour Leclerc ?

Puisque tous les pilotes susmentionnés ont été sacrés Champion du monde en fin d'année, Leclerc a de bonnes chances de décrocher un premier titre mondial cette saison. Mais n'oublions pas que l'année est encore longue, il reste 19 Grands Prix à disputer, peut-être même plus. N'oublions pas également que Ferrari, jusqu'ici épargné par les problèmes techniques, peut à son tour être victime d'une mauvaise fiabilité au fil de la course au développement. En fait, il ne suffit que d'une seule arrivée hors des points au mauvais moment pour que le championnat bascule.

Avec Luke Smith

Charles Leclerc fête sa victoire en Australie

Charles Leclerc fête sa victoire en Australie

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Leclerc : La recherche des voleurs de montre n'est pas si facile
Article suivant Alfa Romeo heureux de ne plus se battre "contre la voiture médicale"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France