Honda peine avec la corrélation des données du banc d'essai

partages
commentaires
Honda peine avec la corrélation des données du banc d'essai
Par : Lawrence Barretto
13 juin 2017 à 12:15

Honda explique voir des progrès sur les nouvelles spécifications moteur testé sur son banc d'essai mais ne comprend pas pourquoi il ne parvient pas à transférer cela sur la piste.

Yusuke Hasegawa, directeur du programme F1 de Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Fernando Alonso, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Fernando Alonso, McLaren MCL32, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17

Le constructeur japonais travaille sur des modifications significatives de son moteur V6 afin d'améliorer sa fiabilité et sa performance, mais aussi pour réduire l'écart avec ses rivaux. Il espérait introduire une première évolution majeure au Canada, mais a décidé d'attendre pour effectuer d'autres tests et du développement.

"Nous ne pouvons pas créer de bonnes conditions sur le banc d'essai", a reconnu Yusuke Hasegawa, le responsable du programme Honda F1, pour Motorsport.com. "Nous devons créer les mêmes conditions entre la piste et le banc d'essai."

"Les conditions de fonctionnement sont différentes, donc il faut comprendre pourquoi cela fait une différence en termes de fiabilité. L'année dernière, nous pouvions éprouver la fiabilité du moteur sur le banc d'essai, donc il faut comprendre pourquoi maintenant il y a des différences entre le banc d'essai et le circuit, ce n'est pas simple. Nous devons améliorer la précision."

Le directeur de la compétition de McLaren, Éric Boullier, a déclaré que la performance de Honda n'était "pas assez bonne" après une défaillance moteur pour Fernando Alonso en fin de course au Canada, empêchant l'équipe d'inscrire ses premiers points en 2017. Cela est intervenu après un problème sur le MGU-H lors des EL2, Stoffel Vandoorne étant contraint de revenir à une autre pièce de son stock.

"Nous avons la pièce améliorée, mais nous ne l'avons pas introduite au Canada parce que nous aurions eu une pénalité", a dit Hasegawa. "Si nous avions confiance en l'amélioration, stratégiquement nous aurions pu choisir certains circuits pour l'introduire. Nous ne voulons pas avoir une défaillance sur le circuit et prendre une pénalité."

Les deux problèmes techniques ont fait peser sur Honda plus de pression, le constructeur ayant fait l'objet de critiques en début de week-end quand Zak Brown, le directeur exécutif de McLaren, a exprimé de vives inquiétudes au sujet des capacités du constructeur.

Article suivant
Pneus - Mercedes et Ferrari font les mêmes choix à Bakou

Article précédent

Pneus - Mercedes et Ferrari font les mêmes choix à Bakou

Article suivant

Ce que nous a appris le Grand Prix du Canada

Ce que nous a appris le Grand Prix du Canada
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités