Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ

Honda se dit "confiant" dans la résolution de l'un de ses talons d'Achille de la saison 2019 : le comportement de son unité de puissance lors du départ des Grands Prix.

Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ

Après une année de prise de contact via Toro Rosso puis une collaboration devenue très concrète l'an passée avec Honda, Red Bull Racing entre en 2020 dans un moment charnière qui doit se matérialiser par des progrès encore plus nets. Ceux-ci ont déjà été largement perçus l'an passé, mais l'écurie de Milton Keynes souhaite désormais être en mesure de s'inviter à nouveau à la table des grands sur la durée d'un championnat, et non en misant sur des coups d'éclat. Nombre de fois, les dirigeants de l'équipe autrichienne ont loué les avancées de leur motoriste, ce dernier s'étant également publiquement réjoui. L'intersaison n'a pas échappé à la règle et les essais hivernaux ont, au moins en matière de fiabilité, confirmé la tendance. Plus de performance, c'est également ce que recherchent Red Bull et Honda, mais une autre faiblesse a fait l'objet d'un travail acharné : le talon d'Achille des monoplaces équipées du bloc Honda lors des départs.

Lire aussi :

L'année dernière, le mode moteur le plus agressif engendrait énormément de patinage sur les monoplaces dotées de l'unité de puissance japonaise, les handicapant parfois à l'extinction des feux. On avait notamment pu le constater de manière encore plus évidente lors du Grand Prix d'Allemagne, dont le départ avait été donné sur une piste détrempée. Directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe assure à Motorsport.com que ses équipes ont pris cette question très au sérieux. "Le départ d'un Grand Prix est très important", rappelle-t-il. "Si vous êtes en pole position, c'est facile d'en perdre le bénéfice. Au cours de la saison dernière, nous avons continué à travailler sur cette performance pour contrôler la robustesse des étalonnages. Nous avons essayé de progresser dans ce domaine et nous sommes désormais confiants sur ce plan également." 

De manière plus générale, le clan Honda se montre une nouvelle fois plutôt serein mais se méfie tout de même de l'incertitude qui perdurera jusqu'à la véritable mise en situation : à quel point les autres motoristes sont-ils parvenus à progresser durant l'hiver ? "C'est notre deuxième année avec Red Bull Racing, la troisième avec Toro Rosso [AlphaTauri, ndlr]", souligne Toyoharu Tanabe. "Nous travaillons avec Red Bull Technology, et eux-mêmes ont une synergie avec Red Bull et AlphaTauri. Nous travaillons étroitement avec Red Bull Technology pour l'installation dans le châssis et nous avons pu passer plus de temps que l'an dernier avec chaque équipe sur l'intégration. C'est une bonne chose."

"Après, il y a la performance et la fiabilité de l'unité de puissance", ajoute-t-il. "Nous travaillons toujours sur les deux points et nous faisons un compromis sur le mode à utiliser et le kilométrage pour la course. Il y a énormément de sujets qui nécessitent notre attention, mais les trois plus importants sont la performance, la fiabilité et l'intégration pour cette année."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

partages
commentaires
Haas a "tiré les leçons" d'une saison 2019 ratée

Article précédent

Haas a "tiré les leçons" d'une saison 2019 ratée

Article suivant

Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"

Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021