Haas a "tiré les leçons" d'une saison 2019 ratée

Sortant de la pire saison de sa jeune histoire, l'écurie Haas estime en avoir tiré les leçons mais se veut néanmoins prudente quant à la campagne à venir.

Haas a "tiré les leçons" d'une saison 2019 ratée

En 2019, Haas n'était pas parvenu à exploiter le potentiel de sa VF-19, avec des évolutions qui s'étaient avérées néfastes et une gestion des pneus compliquée. Romain Grosjean avait d'emblée fait savoir son scepticisme quant aux nouvelles pièces apportées au Grand Prix d'Espagne mais n'avait pas immédiatement été écouté, et l'équipe américaine a la ferme intention de faire amende honorable.

Lire aussi :

"Je prends les choses en compte", indique le directeur d'équipe Günther Steiner. "Nous n'allons pas faire les mêmes erreurs que la saison dernière. Je le dis avec certitude. Nous avons compris ça et nous travaillons là-dessus de manière un peu différente."

"Il peut encore y avoir des erreurs. Mais je pense que si je disais que nous n'avions pas tiré les leçons de l'an dernier et allions être aussi stupides, ça ne me donnerait pas une bonne sensation, si je disais : 'Non, j'ignore tout ce que j'ai appris l'an dernier, je vais juste avancer la tête baissée comme nous l'avons fait l'an dernier'. Non, nous en avons tiré des leçons. Nous sommes humbles et essaierons d'être comme il y a deux ans." Haas avait largement réalisé sa meilleure saison en 2018, avec 93 points au compteur et la cinquième place du championnat, contre 28 unités et la neuvième position l'an passé.

Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Gene Haas, propriétaire et fondateur de l'écurie, Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team et Romain Grosjean, Haas F1 Team

Kevin Magnussen, Haas F1 Team, Gene Haas, propriétaire et fondateur de l'écurie, Guenther Steiner, Team Principal, Haas F1 Team et Romain Grosjean, Haas F1 Team

Les six jours d'essais hivernaux ont pu donner une première idée de ce qui attend l'écurie en 2020, même si elle a parcouru la distance la plus faible avec 642 tours, contre 731 à 901 pour les autres teams. Le feedback de Romain Grosjean et de Kevin Magnussen est pour l'instant positif, mais le plus dur reste à faire.

"Ils ont dit ce qu'il fallait", poursuit Steiner. "Bien sûr, un pilote n'est jamais satisfait, surtout quand on pense à ce qui nous est arrivé l'an dernier : nous étions très contents, puis ça ne s'est pas avéré si bon. Tout le monde est donc très prudent. Nous sommes très prudents quant à nos prévisions pour cette saison, car nous ne voulons pas dire 'tout va bien, tout va bien' et puis chuter."

"Nous faisons donc un travail appliqué, nous nous efforçons de faire de notre mieux et verrons où cela nous mène. Nous faisons toujours très attention à ce que nous faisons. Nous sommes un peu un outsider car nous faisons les choses différemment. Nous changeons beaucoup de choses ; normalement, ici, il y a un modèle à suivre, et nous modifions un peu ce modèle. Nous voulons juste nous assurer de pouvoir utiliser ce dont nous disposons et d'arriver en Australie aussi bien préparés que possible."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Coronavirus : "Aucune chance" d'un GP d'Australie à huis clos
Article précédent

Coronavirus : "Aucune chance" d'un GP d'Australie à huis clos

Article suivant

Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ

Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021