Horner : La F1 doit tenir ses promesses pour que Red Bull reste

Le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, explique que la Formule 1 doit "tenir ses promesses" pour que l'entreprise autrichienne reste engagée dans le sport en 2021 et après.

Horner : La F1 doit tenir ses promesses pour que Red Bull reste

Les équipes ne se sont pas encore engagées puisque les nouveaux Accords Concorde n'ont pas encore été signés, et les nouveaux dirigeants de la F1 ont assuré que les écuries ayant des privilèges, dont Red Bull, devront accepter un niveau plus équitable et des revenus basés sur la performance.

Lire aussi :

Red Bull s'inquiète des budgets plafonnés car c'est la seule des trois équipes de pointe à ne pas être liée à un constructeur et à ne pas fournir de moteurs. De fait, la structure autrichienne 'équipe craint un manque d'équité concernant les restrictions budgétaires. Horner reconnaît que le PDG de Red Bull, Dietrich Mateschitz, pourrait décider d'arrêter les frais selon les décisions prises pour 2021.

"Tout à fait", a confirmé Horner à Motorsport.com. "Et c'est son droit. Il est passionné de sport automobile, il est passionné de F1, il est enthousiaste face au nouveau partenariat avec Honda comme motoriste et face au potentiel que cela apporte, mais la F1 doit aussi tenir ses promesses pour la marque Red Bull."

"Cela doit être palpitant, ça doit être efficace en termes de coûts, le spectacle doit être présent et nous avons besoin de pouvoir être au même niveau que des fournisseurs et des équipes d'usine. Je pense qu'il attend de voir ce que proposera la F1 après 2020, comme chacun d'entre nous."

Horner explique également que la décision de Mateschitz ne sera pas influencée par d'éventuels bons résultats rapides avec Honda : "Il n'a jamais manqué de motivation. Lors des bons jours et lors des mauvais jours, il nous a toujours énormément soutenus et a probablement investi plus en F1 que n'importe quelle autre entité. Deux équipes de F1, un Grand Prix, et toute la promotion que Red Bull fait dans le monde pour soutenir la F1, c'est énorme. Il ne ferait pas tout cela s'il ne croyait pas en ce sport."

Bernie Ecclestone pense que sans Aaccords Concorde, le risque de voir des équipes ou des constructeurs quitter la F1 subsiste : "Plus ils attendent, plus il y a de risques que des équipes arrêtent", a expliqué l'ancien grand argentier de la F1 à Motorsport.com. "Peut-être que Mercedes sera coincé en Formule E, car ils pensent que la Formule E est plus en phase avec la direction que prend l'industrie de l'automobile."

Lire aussi :

"Red Bull n'a pas besoin d'y aller. Ils ont énormément de publicité grâce aux autres activités dans lesquelles ils s'impliquent. Pour eux, arrêter [la F1] ne causerait aucun dégât. Les gens pensent que Ferrari n'arrêtera jamais, mais la marque Ferrari est si forte que ça ne lui ferait certainement aucun mal. Elle pourrait largement faire autre chose en sport automobile."

"Plus ils attendent, pire ça sera pour tout le monde, c'est pire pour les équipes et c'est pire pour Liberty. De ce que je comprends, personne n'a parlé de la chose la plus importante, qui est de leur dire ce qu'ils toucheront comme revenus, qu'ils aimeraient davantage de spectacle et qu'ils sont prêts à leur payer une somme donnée. Je pense que si j'étais un actionnaire, je serais heureux une fois tout cela entériné. Et dans cinq ans, tout le monde serait ravi, les équipes seraient heureuses, les promoteurs seraient heureux, et tout le monde s'en accommoderait."

partages
commentaires
Le circuit de Melbourne est prêt à faire des travaux

Article précédent

Le circuit de Melbourne est prêt à faire des travaux

Article suivant

Renault "particulièrement vigilant" avec la fiabilité

Renault "particulièrement vigilant" avec la fiabilité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Adam Cooper
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021