Horner : Renault a "laissé tomber" son staff chez Red Bull

partages
commentaires
Horner : Renault a
Par : Basile Davoine
18 déc. 2018 à 11:10

Le directeur de Red Bull Racing a fait part de son admiration pour le personnel de Renault qui a travaillé durant de longues années au sein de la structure autrichienne, tout en adressant à nouveau de vives critiques aux dirigeants du Losange.

Le divorce désormais prononcé entre Red Bull Racing et Renault, les critiques n'ont pas totalement fini de fuser pour autant. Les relations entre l'écurie et son motoriste ont atteint un point de non-retour cette année, après avoir été de plus en plus tumultueuses tout au long de l'ère turbo hybride.

À plusieurs reprises, Christian Horner a ciblé la direction du Losange, plus particulièrement Cyril Abiteboul, alors que l'unité de puissance conçue à Viry-Chatillon a été régulièrement pointée du doigt pour son manque de performance, ainsi que de fiabilité dans certains cas.

La guerre des mots entre les deux entités a rendu difficilement perceptible ce qui a trait à la réalité et ce qui est davantage du ressort de la communication. L'an prochain, Red Bull collaborera avec Honda, tandis que Renault n'aura plus qu'une seule écurie cliente en plus de son team d'usine, à savoir McLaren.

Lire aussi :

À ce jour, les plus belles pages de l'Histoire de Red Bull en Formule 1 ont été écrites avec Renault durant l'ère V8, les titres mondiaux décrochés avec Sebastian Vettel de 2010 à 2013 en témoignant. Y compris lors du chapitre suivant, Christian Horner assure avoir toujours admiré le travail du personnel placé par le motoriste dans son écurie. La page aujourd'hui tournée, c'est encore une fois au management qu'il renvoie les critiques.

"Il faut rendre à César ce qui appartient à César", insiste le directeur de Red Bull Racing auprès de Motorsport.com. "À Mexico, on nous a fourni un moteur qui était capable de gagner, comme en Autriche et en Chine. Nous avons été chanceux à Monaco, même sans MGU-K. Sur n'importe quel autre circuit, nous aurions perdu." 

"J'ai une admiration totale pour les gens de chez Renault dans le garage, qui travaillent dur, semaine après semaine. Mais je pense que la maison-mère les a laissé tomber par son manque d'investissement pour le développement et la fiabilité."

Les ingénieurs travaillent sur la monoplace de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Parmi les frustrations qui resteront, Christian Horner évoque le manque de disponibilité de nouvelles pièces moteur. "Je crois que, trop souvent, on voit des pièces prises sur un moteur pour aller sur un autre…", regrette-t-il. "C'est un sujet qui est trop souvent revenu pendant l'ère hybride, avec le compromis du temps passé au banc d'essai, le compromis de l'endurance, etc."

Red Bull a déconcentré Renault

Le ressentiment exprimé chez Red Bull n'est évidemment pas perçu de la même manière chez Renault. Toutefois, dans les rangs du constructeur français, on admet entre les lignes que le partenariat avec l'écurie autrichienne a peut-être parfois trop dévoré d'énergie et d'attention.

"C'est un peu étrange, car 12 ans, c'est une grosse partie de l'Histoire de Red Bull et Renault", confie Cyril Abiteboul à Motorsport.com. "Et c'est aussi une longue période pour les individus impliqués, les techniciens, les mécaniciens des deux côtés, les ingénieurs."

"Nous avons connu des moments difficiles, et de très bons moments également. Mais je pense que ça nous permettra de nous concentrer. En de nombreuses occasions, Red Bull a affaibli notre concentration, en particulier en ce qui concerne la communication. Nous serons en mesure de bien mieux contrôler notre communication, et ils pourront développer leur partenariat avec Honda. C'est bien pour les deux parties." 

Propos recueillis par Adam Cooper  

Photos - Les Red Bull à moteur Renault

Cliquez sur chaque photo pour passer à la suivante

Diapo
Liste

2007 : Red Bull RB3, à moteur Renault

2007 : Red Bull RB3, à moteur Renault
1/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : David Coulthard, Mark Webber

2008 : Red Bull RB4, à moteur Renault

2008 : Red Bull RB4, à moteur Renault
2/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : David Coulthard, Mark Webber

2009 : Red Bull RB5, à moteur Renault

2009 : Red Bull RB5, à moteur Renault
3/12

Photo de: LAT Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber

2010 : Red Bull RB6, à moteur Renault

2010 : Red Bull RB6, à moteur Renault
4/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber

2011 : Red Bull RB7, à moteur Renault

2011 : Red Bull RB7, à moteur Renault
5/12

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber

2012 : Red Bull RB8, à moteur Renault

2012 : Red Bull RB8, à moteur Renault
6/12

Photo de: Andrew Ferraro / LAT Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber

2013 : Red Bull RB9, à moteur Renault

2013 : Red Bull RB9, à moteur Renault
7/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber

2014 : Red Bull RB10, à moteur Renault

2014 : Red Bull RB10, à moteur Renault
8/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Daniel Ricciardo, Sebastian Vettel

2015 : Red Bull RB11, à moteur Renault

2015 : Red Bull RB11, à moteur Renault
9/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Daniil Kvyat, Daniel Ricciardo

2016 : Red Bull RB12, à moteur TAG-Heuer (Renault)

2016 : Red Bull RB12, à moteur TAG-Heuer (Renault)
10/12

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Daniil Kvyat, Daniel Ricciardo, Max Verstappen

2017 : Red Bull RB13, à moteur TAG-Heuer (Renault)

2017 : Red Bull RB13, à moteur TAG-Heuer (Renault)
11/12

Photo de: Charles Coates / LAT Images

Pilotes : Daniel Ricciardo, Max Verstappen

2018 : Red Bull RB14, à moteur TAG-Heuer (Renault)

2018 : Red Bull RB14, à moteur TAG-Heuer (Renault)
12/12

Photo de: Mark Sutton / Sutton Images

Article suivant
Charger les commentaires