Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Le GP de Hülkenberg compromis par un mode moteur de sûreté

partages
commentaires
Le GP de Hülkenberg compromis par un mode moteur de sûreté
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
5 août 2019 à 09:30

Au Hungaroring, Renault a vu ses espoirs de terminer dans les points avec Nico Hülkenberg anéantis par l'activation d'un mode de sécurité, actionné à ce stade crucial de la course pour protéger l'unité de puissance.

Le constructeur français désirait faire oublier le double abandon du Grand Prix d'Allemagne, la semaine dernière, mais a connu un autre dimanche après-midi fort compliqué avec une arrivée de l'Allemand au 12e rang et de Daniel Ricciardo à la 14e position. Dans le même temps, plusieurs des rivaux désignés de Renault ont fait le plein de points, à commencer par McLaren, dont la quatrième place au championnat du monde est désormais très solidement renforcée.

Ricciardo faisait face à une course difficile le contraignant à une remontée sur un tracé où dépasser n'est jamais facile mais où il s'était grandement illustré par le passé avec l'équipe Red Bull, dont le package a une nouvelle fois fait merveille en Hongrie ce week-end. Pour Hülkenberg, les espoirs de bons points étaient élevés depuis la 11e place de la grille de départ, qui autorise par ailleurs des stratégies pneumatiques différentes de celle des pilotes fermant le top 10. Tout a cependant pris une teinte grisée lorsque l'activation du "safe mode" moteur a immédiatement bridé ses performances.

Lire aussi :

"Nous nous sommes battus avec l'auto et un contrôle de problème moteur en début de course, ce qui a fait que j'ai constamment perdu trois dixièmes au tour", ne peut qu'analyser Hülkenberg, dont le visage est régulièrement fermé dans le Parc Presse le dimanche. "Cela a rendu les choses compliquées et nous n'avions simplement pas le rythme pour remonter dans les points."

Cyril Abiteboul, directeur de l'équipe Renault, ajoute : "Nous visions les points avec Nico mais le moteur a dû tourner en 'safe mode' et sans le très modeste avantage du départ sur ceux qui partaient en tendres, nous n'avions juste pas vraiment pu faire fonctionner notre stratégie." Le Français désire tout de même voir le verre à moitié plein et tirer du positif d'un week-end conclu à 43 points de McLaren et ayant aussi permis à Toro Rosso de prendre un autre point d'avance en 5e place des constructeurs. Alfa Romeo, 7e, menace désormais le team d'Enstone à 7 points grâce aux 6 unités collectées en Hongrie. Abiteboul n'a que l'âpre bataille de Ricciardo contre Magnussen pour la 13e place pour se consoler. "Il a pris du plaisir contre Magnussen jusqu'au dernier virage et a montré qu'il était un battant qui ne rend pas les armes. Son attitude en piste doit être une source d'inspiration pour chacun d'entre nous alors que nous nous dirigeons vers la pause estivale et après une première moitié de saison largement en deçà de nos objectifs."

Lire aussi :

Article suivant
Horner perd patience : "Désespérément besoin" que Gasly fasse mieux

Article précédent

Horner perd patience : "Désespérément besoin" que Gasly fasse mieux

Article suivant

Pirelli attend les commentaires des équipes pour les pneus 2020

Pirelli attend les commentaires des équipes pour les pneus 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Catégorie Course
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Jon Noble