Horner perd patience : "Désespérément besoin" que Gasly fasse mieux

Red Bull admet que le manque de résultats de Pierre Gasly, confronté aux performances de Max Verstappen, commence à "faire du mal" à ses ambitions personnelles. L'équipe a laissé entendre qu'elle pourrait avoir à penser à des alternatives si le Français ne réagissait pas rapidement.

Horner perd patience : "Désespérément besoin" que Gasly fasse mieux

Tandis que Max Verstappen en donnait pour son argent à Lewis Hamilton en tête du Grand Prix de Hongrie - dont il a pris le départ depuis la pole position -, les difficultés de Pierre Gasly à maintenir une cadence acceptable pour les dirigeants de l'équipe Red Bull ont été particulièrement frappantes à Budapest. Non seulement le Normand n'est pas parvenu à représenter de menace pour les Mercedes et Ferrari en course, mais il s'est même retrouvé sixième à l'arrivée, battu par un Carlos Sainz solide avec sa McLaren.

Christian Horner ne pouvait pas masquer sa déception à l'issue de la course, au moment où les micros ont été tendus vers lui. Le directeur d'équipe n'a pas caché penser qu'il n'était pas acceptable que l'une de ses voitures se retrouve coincée avec celles du "Groupe B" qui dominent le milieu de plateau. "Ce fut un week-end frustrant pour Pierre", a-t-il déclaré. "Le départ n'était pas génial, le premier tour n'était pas génial, et nous ne devrions pas nous battre avec des Sauber et des McLaren. Nous avons besoin qu'il se batte avec les Ferrari et les Mercedes et nous ferons tout ce que nous pourrons pour essayer de l'aider."

Il n'aura pas échappé à Horner que l'incapacité de Gasly à se montrer plus proche des avant-postes est également ce qui a permis à Hamilton d'exécuter avec succès sa stratégie de reprise de Verstappen qui a au final coûté la victoire à Red Bull. C'est ce qu'explique indirectement le Britannique, qui regrette que Gasly n'ait même pas pu représenter un élément stratégique à utiliser par Red Bull pour tenter de sauver le succès de Verstappen.

"Le problème est qu'il n'est pas du tout dans le groupe. Ce n'est pas comme si quand Lewis s'est arrêté, il allait ressortir derrière lui. Aussi bien Mercedes que Red Bull ont connu des courses à un cheval, avec leurs équipiers hors-compétition."

Lire aussi :

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, devant Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Photo de: Sam Bloxham / LAT Images

"Désespérément besoin" que Gasly se batte plus haut

Par ailleurs, au moment de faire les comptes, Gasly, qui n'a signé comme meilleur résultat 2019 qu'une quatrième place, manque à l'appel et le tableau des points est effectivement cruel : avec 63 points (près de trois fois moins que Verstappen), le Français est même sous la menace de Carlos Sainz (58 points) au Championnat, alors que Red Bull est effectivement dans une belle dynamique et reprend du terrain à Ferrari depuis le GP d'Autriche. La structure de Milton Keynes pointe actuellement troisième au championnat, à seulement 44 unités de celle de Maranello. "Le fait de ne pas avoir les deux voitures devant nous fait du mal, particulièrement au Championnat du monde des constructeurs. Je crois que nous avons inscrit le même nombre de points que Ferrari aujourd'hui [27, ndlr] alors que l'on aurait dû en prendre plus qu'eux."

Horner espère désormais que Gasly puisse utiliser la pause estivale pour reprendre le dessus sur ses difficultés. "Je pense qu'il a réellement besoin de prendre du temps pendant la pause estivale, de revenir sur la première partie de saison et en tirer les leçons à amener en seconde moitié d'année. Il est vital pour nous, si l'on souhaite avoir la moindre chance de rattraper Ferrari, qu'il finisse plus haut."

Horner a laissé comprendre que la patience de Red Bull commence à atteindre ses limites si de réels résultats ne sont pas signés par le Français très prochainement, particulièrement lorsque l'équipe sent pouvoir gagner une place au championnat du monde et considère que son duo de pilotes dispose de trop grandes vulnérabilités. Interrogé sur s'il devrait avoir à envisager autre chose en cas d'absence de progrès, sa réponse demeure diplomatique, mais claire : "Notre intention est de le laisser dans l'auto jusqu'au terme de la saison, mais nous avons désespérément besoin de le voir extraire plus de potentiel de la voiture."

Lire aussi :

 

partages
commentaires
Verstappen : "Lewis était en feu", Mercedes "toujours dominateur"
Article précédent

Verstappen : "Lewis était en feu", Mercedes "toujours dominateur"

Article suivant

Le GP de Hülkenberg compromis par un mode moteur de sûreté

Le GP de Hülkenberg compromis par un mode moteur de sûreté
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021