Hülkenberg "en discussion" pour un retour à plein temps en F1

Nico Hülkenberg, pilote de réserve de Racing Point, affirme se trouver en pourparlers avec d'autres équipes au sujet d'un éventuel retour à plein temps pour la saison 2021 de Formule 1.

Hülkenberg "en discussion" pour un retour à plein temps en F1

L'Allemand a été appelé pour remplacer Sergio Pérez lors du GP de Grande-Bretagne, le week-end dernier, mais n'a pas été en mesure de prouver son niveau de jeu en course. Il n'a en effet pas pu prendre le départ du Grand Prix, dimanche dernier, en raison d'un problème d'embrayage qui a empêché l'équipe de faire démarrer son moteur.

Ce week-end, Nico Hülkenberg reste en stand-by pour Racing Point, qui attend un test négatif de Sergio Pérez maintenant que la période de quarantaine imposée est achevée pour le Mexicain. Celui-ci avait rendu un test positif lui interdisant l'accès au paddock avant l'épreuve précédente, ce qui avait déclenché le retour au pied levé de Hülkenberg.  

Hülkenberg, qui se préparait à un test GT avant d'être appelé par Racing Point, affirme qu'il n'y a pas eu de nouveaux développements fermes sur son avenir. Néanmoins, l'Allemand a cette fois laissé entendre qu'il pourrait y avoir d'autres nouvelles dans les deux prochaines semaines.

Lire aussi :

"J'ai été en contact avec pas mal de personnes de l'industrie de la F1 et [notamment] des directeurs d'écuries, parce qu'évidemment nous nous connaissons tous", commente-t-il. "Certains n'ont été que des entretiens informels, d'autres plus portés sur le sujet de l'avenir. C'est donc tout à fait vrai qu'il y a eu des discussions et des entretiens. Mais il n'y a encore rien de concret à dire. Je suppose que c'est encore une question de semaines avant que les choses ne deviennent un peu plus concrètes et fermes."

Hülkenberg avait déjà fait savoir au terme de son contrat avec Renault en fin de saison dernière qu'il ne chercherait pas à demeurer titulaire en F1 à tout prix et qu'une place de réserviste ou testeur/développeur ne correspondait pas non plus nécessairement à ses attentes. Mais la nouvelle réalité d'un paddock F1 pouvant avoir de plus en plus besoin de réservistes capables d'afficher immédiatement un niveau apportant certaines garanties pourrait toutefois aussi permettre de disputer des Grands Prix s'il n'était pas possible de signer pour une saison en tant que titulaire. D'autres possibilités existent aussi pour Hülkenberg en dehors de la F1, mais "pour être honnête, ce n'est pas encore si clair dans mon esprit non plus", admet-il. "Je pense que je vais faire les choses pas à pas et voir comment les choses vont se dérouler et quelle direction elles prendront dans quelques semaines".

L'Allemand, qui a reconnu qu'il avait puisé dans ses limites physiques le week-end dernier, concède qu'une deuxième sortie de course, ce week-end, ne pouvait lui faire aucun mal. "Bien sûr, si vous avez un bon résultat, c'est toujours une bonne publicité. Mais je pense que les gens et surtout les chefs d'équipes ne regardent pas seulement une épreuve, surtout dans ces circonstances. Alors bien sûr, ce serait bien et j'aimerais faire une très, très belle course et si je suis dans la voiture, je veux juste être un bon remplaçant pour aider l'équipe autant que je peux, et contribuer. Quant au reste, je pense que c'est un autre sujet et que ça s'arrangera plus tard."

Lire aussi :

Hülkenberg aimerait prendre un départ

À la question de savoir s'il serait frustrant d'être sur la touche ce week-end, Hülkenberg admet : "Oui, bien sûr, ce serait un peu décevant après être retourné dans la voiture et avoir goûté à tout ça, mais il est évident que je viens en remplacement temporaire de Checo sans savoir si c'est pour une course, deux courses ou quoi. Donc évidemment, il est le pilote principal et dès qu'il sera prêt à courir à nouveau, il reviendra."

Bien qu'il n'ait pas pu prendre le départ du Grand Prix le week-end dernier, Hülkenberg s'est réjoui de son retour dans le paddock. Le patron de Mercedes, Toto Wolff, a par exemple reconnu qu'il avait représenté un bon choix pour Racing Point. "C'est vraiment bien d'entendre ces réactions et les opinions des gens à ce sujet", sourit Hülkenberg. "C'est clairement bien reçu et il est agréable de le lire et l'entendre. En fin de compte, il y a d'autres choses qu'ils examinent à ce moment-là, mais évidemment j'ai fait ce que j'ai pu dans les circonstances données. Je pense que ça s'est bien passé. Bien sûr, ça aurait pu être mieux ici et là, ce qui est plutôt normal, mais dans l'ensemble je pense que ça s'est bien passé."

Hülkenberg a reconnu qu'il n'était pas facile d'intervenir à la dernière minute, en dépit du fait de n'être parti que peu de temps et n'avoir manqué que très peu de roulage par rapport à ses rivaux en piste.

"C'est juste que chaque voiture est différente ; la position assise, le type de bruit… Chaque voiture a une sensation différente. Et le fait d'arriver sans aucune préparation, de se faire jeter dedans… Je suis arrivé en courant dans le paddock 10 minutes avant les premiers Essais Libres, me suis changé, ai fait tour de sortie puis le programme habituel du vendredi. J'ai donc appris à connaître la voiture et, bien sûr, à utiliser plus ou moins de carburant, différents modes de fonctionnement du moteur. Il s'agissait donc simplement de s'adapter et d'apprendre le plus vite possible."

 

partages
commentaires
Mercedes va rendre hommage à Stirling Moss à Silverstone
Article précédent

Mercedes va rendre hommage à Stirling Moss à Silverstone

Article suivant

Pirelli explique le problème qui a causé l'accident de Kvyat

Pirelli explique le problème qui a causé l'accident de Kvyat
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021