Dès juillet, Pérez savait qu'il allait rester chez Red Bull

Sergio Pérez révèle avoir su relativement tôt que Red Bull allait lui renouveler sa confiance pour 2022.

Dès juillet, Pérez savait qu'il allait rester chez Red Bull

C'est vendredi dernier que Red Bull Racing a annoncé la prolongation du contrat de Sergio Pérez pour une deuxième saison à Milton Keynes. Recruté aux côtés de Max Verstappen cette année, Pérez avait pour mission d'épauler au mieux son chef de file, ce que ne parvenaient pas à faire ses prédécesseurs Pierre Gasly et Alexander Albon.

C'est chose faite, même si le Mexicain n'est pas aussi rapide que son coéquipier et a connu quelques accidents dommageables. Il a par ailleurs remporté le Grand Prix d'Azerbaïdjan, certes de manière assez circonstancielle, mais en étant assez compétitif pour saisir l'opportunité qui se présentait à lui.

Lire aussi :

Ainsi, Pérez a suffisamment convaincu pour que Red Bull l'informe dès juillet qu'il allait être conservé, même s'il n'a signé son contrat que la semaine dernière. "J'ai abordé la trêve estivale en sachant ce que j'allais faire", révèle l'intéressé. "Mais comme tout le monde est parti en vacances, cela nous a pris plus longtemps pour que ce soit prêt. J'ai signé vendredi, une fois que tout le monde était revenu, mais nous nous sommes mis d'accord il y a longtemps."

"Cela fait déjà quelques courses que Helmut [Marko, conseiller sportif de Red Bull] et Christian [Horner, directeur de Red Bull Racing] m'ont dit qu'ils me garderaient bien volontiers et que je ne devrais pas chercher ailleurs. Ils voulaient continuer avec moi, et vice-versa. Il était donc clair pour les deux parties que nous voulions continuer." Il ajoute : "Je n'ai parlé à personne d'autre."

Pérez est très enthousiaste à l'idée de se lancer avec Red Bull dans la nouvelle ère technique de 2022, avec des monoplaces à effet de sol. Surtout, il voit en ce contrat signé dès l'été l'opportunité d'influencer le développement du prochain bolide au taureau rouge, quand cette année il doit composer avec une monoplace qui ne lui convient pas vraiment.

"C'est une énorme opportunité, et l'an prochain, tout le monde part de zéro. Il n'est pas secret que je peine parfois à tirer le maximum de la voiture, alors maintenant, je peux réfléchir à la situation dans sa globalité, avec d'autres choses qui peuvent influencer la monoplace de l'an prochain. C'est vraiment une grande opportunité", conclut le double vainqueur en Grand Prix.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Norris questionne l'attribution des points au GP de Belgique

Article précédent

Norris questionne l'attribution des points au GP de Belgique

Article suivant

Avec le recul, Masi n'aurait pas lancé la Q3 à Spa

Avec le recul, Masi n'aurait pas lancé la Q3 à Spa
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Russie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Après le Grand Prix de Russie, quinzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021