Räikkönen chez Sauber : "Parce que j’en ai envie !"

Deux jours après avoir été confirmé chez Sauber pour les saisons 2019 et 2020, un Kimi Räikkönen peu loquace mais joueur était sous le feu des projecteurs en conférence de presse, à Singapour.

Räikkönen chez Sauber : "Parce que j’en ai envie !"

Kimi, pouvez-vous nous raconter le déroulé des dernières semaines ?

Vous savez bien ce qui s'est passé ! Que voulez-vous savoir de plus ? Comme je l'ai souvent dit auparavant, cela ne dépend pas de moi ; la suite est ma décision. C'est le résultat. Au moins, je suis fixé.

Lire aussi :

Ce n'était pas votre décision de quitter Ferrari, mais c'est votre décision de retourner chez Sauber. Pourquoi ?

Pourquoi pas ?

Actuellement, Sauber est beaucoup moins performant que Ferrari...

Il y a beaucoup de différences entre toutes les voitures, si l'on prend toutes les équipes. Il n'y a pas beaucoup de voitures qui sont au même niveau. Ça a toujours été comme ça. Nous verrons ce qui se passera à l'avenir.

Charles Leclerc, Sauber C37, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Charles Leclerc, Sauber, Kimi Raikkonen, Ferrari

Que vous a-t-on dit quant à la performance ? Dites-nous donc pourquoi vous voulez retourner chez Sauber.

Parce que j'en ai envie ! Pourquoi est-que vous compliquez ça à ce point ? Je n'en sais pas plus que vous, à part leurs résultats. Je ne sais pas ce qui va se passer, personne ne sait ce qui va se passer l'an prochain. On ne peut que deviner la rapidité des voitures. Nous verrons ce que nous pourrons faire. Je me moque de ce que pensent les autres, je suis satisfait de mes raisons et ça me suffit.

Êtes-vous toujours passionné par la course ?

Pas du tout, j'ai signé pour deux ans sans être heureux, juste pour vous faire tourner en bourrique ! (rires)

Lire aussi :

Quand avez-vous su que vous ne courriez pas chez Ferrari l'an prochain, et quand est-ce que les négociations avec Sauber ont commencé ?

Je l'ai su à Monza. Je connais des gens chez Sauber grâce au passé, [les négociations] ont commencé ensuite.

Vous avez dit que vous connaissiez encore des gens chez Sauber. Avez-vous toujours eu à l'esprit l'idée de retourner là où tout a commencé ?

Je ne crois pas y avoir toujours pensé. On ne sait jamais ce qui va se passer. Il se trouve que c'est arrivé ainsi. Je ne dirais pas que j'avais prévu ça depuis longtemps.

Kimi Räikkönen, Sauber Petronas
Tournoi de bowling Sauber Petronas : Kimi Räikkönen

Vous avez dit que seule la victoire vous intéressait. Vous faut-il un nouvel objectif pour courir chez Sauber l'an prochain ?

Je ne sais pas, je ne pense pas. L'objectif est toujours de s'adapter, et d'être réaliste. On ne peut que viser les meilleures places et voir ce qui se présentera.

Pensez-vous que vous finirez votre carrière chez Sauber ?

C'est très probable, c'est sûr ! (rires) Les chiffres et les records ne m'intéressent pas, je fais ce qui me paraît bon pour moi. On verra ce qui se passera.

La rumeur veut que vous soyez intéressé par un rôle de management chez Sauber, après la fin de votre carrière de pilote. Avez-vous cela à l'esprit pour l'avenir ?

Il n'y a aucune discussion à ce sujet. J'ai signé un contrat de pilote. Qui sait ce qui se passera à l'avenir, dans deux ans ? Je n'en ai aucune idée. Il y a toujours des spéculations, mais je ne sais pas moi-même.

Vous vous êtes montré très clair, vous allez courir pour Sauber et rester en F1 parce que vous en avez envie, mais il y a beaucoup de pilotes qui auraient arrêté. Que vous donne la F1 personnellement pour vous donner envie de continuer ?

La course. C'est à peu près ça. C'est le meilleur moment du week-end. Franchement, j'ai toujours dit que j'allais m'arrêter au moment que jugeais bon. C'est en course que je prends le plus de plaisir. Une grande partie du week-end, c'est tout le reste, c'est normal pour nous, mais ce n'est pas pour ça que nous venons. Le reste, ça a toujours été là. C'est rare de n'avoir que des bonnes choses. Et ce sont toujours les mêmes questions, donc ce n'est pas très difficile !

Kimi Raikkonen, Ferrari, en conférence de presse
partages
commentaires
Ocon : "De moins en moins d'espoir" pour 2019

Article précédent

Ocon : "De moins en moins d'espoir" pour 2019

Article suivant

Leclerc : "Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre"

Leclerc : "Je ne vais pas chez Ferrari pour apprendre"
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021