Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
40 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
131 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
145 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
173 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
180 jours
12 sept.
Course dans
187 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
201 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
215 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

Stroll a besoin d'un "petit câlin" pour reprendre confiance

Lance Stroll est actuellement dans une bien mauvaise passe, mais Racing Point va s'efforcer de lui faire reprendre confiance.

Stroll a besoin d'un "petit câlin" pour reprendre confiance

Si l'on prend le classement des cinq derniers Grands Prix, Lance Stroll est tout simplement bon dernier sans le moindre point au compteur. Depuis son podium de Monza, le pilote Racing Point a chuté de la quatrième à la 11e place du championnat, certes pas aidé par un forfait au Nürburgring, mais aussi à cause de nombreux incidents dont il était parfois responsable, parfois non.

Lire aussi :

Victime d'un violent accident au Mugello à cause d'une crevaison soudaine, d'un accrochage avec Charles Leclerc à Sotchi, où il a contracté le nouveau coronavirus, Stroll n'est vraiment pas en grande forme depuis lors : au Portugal comme à Imola, il avait près d'une demi-seconde de déficit sur son coéquipier Sergio Pérez en qualifications, tandis qu'il a causé de multiples collisions en piste et a même percuté l'un de ses mécaniciens dimanche dernier. Bref, rien ne va plus.

"Il n'est manifestement pas à son niveau d'avant, c'est clair", confirme Andrew Green, directeur technique Racing Point. "Par rapport à Monza, il y a clairement un manque de confiance sur lequel nous allons devoir travailler dans la semaine à venir pour essayer de le retrouver. Je pense que la maladie [à coronavirus] l'a vraiment handicapé, c'est quelque chose que nous n'avions pas vraiment anticipé. Nous avions entendu parler du temps qu'il faut pour s'en remettre, et je crois que ça prend du temps. Je crois qu'il a juste besoin de retrouver sa confiance et de croire en lui. Alors nous retrouverons le Lance que nous avions lors des deux premiers tiers de la saison."

L'état d'esprit de Stroll était clair lors des interviews d'après-course à Imola : fermé comme une huître. Pourquoi a-t-il ainsi perdu sa confiance ? "Il a manifestement souffert physiquement et mentalement", répond Green. "Cela a été un assez gros accident au Mugello. Cela a probablement ébranlé sa confiance. Physiquement, nous pensions qu'il allait être difficile de revenir [à Portimão]. Je pense qu'il n'est simplement pas dans la même situation mentale qu'il y a quelques courses. Mais je pense qu'il a besoin de faire peut-être deux courses, ce qui est désormais fait."

"Ça ne se joue vraiment pas à grand-chose. Et si l'on ne maîtrise pas parfaitement la voiture, si l'on ne comprend pas les pneus et on ne les met pas dans la fenêtre idéale, on peut passer pour un idiot. Il faut que nous le remettions sur le droit chemin. Nous pouvons le faire. Nous avons les outils nécessaires et les bonnes personnes pour le faire."

"Je pense que la moitié de la tâche est probablement le simple fait de lui faire un petit câlin et de lui dire : 'Allez, on va t'aider à te ressaisir, on s'y met, faisons les dernières courses et essayons de reprendre la troisième place du championnat'. Je pense qu'il en est plus que capable, mais c'est un peu dur pour lui en ce moment."

De surcroît, Stroll n'a manifestement pas été aidé par un changement de réglages peu fructueux au niveau des suspensions à Imola. "Avec le recul, il se rend compte que c'était probablement une mauvaise idée. La version précédente était un peu trop lente, en somme, il ne la trouvait pas assez rapide. Il la voulait plus réactive, et nous l'avons rendue plus réactive. Mais maintenant, elle est trop réactive. Il faudra donc revenir à la précédente. Il en a tiré une leçon", conclut Green.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi la petite Scuderia pourrait surpasser la grande

Article précédent

Pourquoi la petite Scuderia pourrait surpasser la grande

Article suivant

Mercedes n'a d'abord pas cru aux données des capteurs de Bottas

Mercedes n'a d'abord pas cru aux données des capteurs de Bottas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lance Stroll
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Formule 1
7 mars 2021
Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021