Leclerc "pourrait parier" sur une victoire de Russell

Propulsé chez Mercedes grâce au forfait de Lewis Hamilton pour le Grand Prix de Sakhir, George Russell est déjà considéré comme favori pour le podium et même outsider pour la victoire.

Leclerc "pourrait parier" sur une victoire de Russell
Charger le lecteur audio

Lewis Hamilton ayant été testé positif au nouveau coronavirus, il est bien évidemment dans l'incapacité de participer au Grand Prix de Sakhir ce week-end, et Mercedes a jeté son dévolu sur son protégé George Russell pour le remplacer, malgré le contrat de ce dernier avec Williams.

Lire aussi :

Impressionnant depuis le début de sa carrière en Formule 1 mais n'ayant pas marqué le moindre point au volant de monoplaces modestes, Russell se retrouve propulsé à l'avant de la grille, et ses pairs s'attendent à le voir briller, bien qu'il n'ait jamais piloté la dominatrice Mercedes W11.

Lorsqu'il lui est demandé ce que peut viser Russell, Charles Leclerc répond : "Pour moi, un podium au moins, mais je peux espérer une victoire. Certes, c'est très optimiste, mais je sais qu'il est très bon. Je sais qu'il est très bon et que je pourrais parier sur une victoire."

"C'est une opportunité fantastique. Je le connais depuis de nombreuses années, nous étions coéquipiers avec Alex [Albon] et George en 2011, en karting. Voilà qu'il a enfin l'opportunité de courir pour un top team. Je ne sais pas combien de temps ça va durer, si ce sera pour un week-end ou deux, mais en tout cas, je pense qu'il va montrer à quel point il est un bon pilote. Bien sûr, il l'a déjà montré, mais pouvoir se battre plus à l'avant, avec probablement la meilleure voiture, est une super opportunité pour lui, et j'espère qu'il va réussir."

Le son de cloche est similaire du côté de Lando Norris, qui fut le principal rival de Russell pour le titre F2 en 2018. "Je pense que s'il peut faire la pole, il peut gagner", estime le pilote McLaren, qui se méfie toutefois de l'impact qu'aura la piste extérieure du circuit de Bahreïn, très courte. "Je pense que s'il y a un week-end où Mercedes a peut-être un avantage plus faible, c'est probablement celui-ci. Il est donc promu dans l'écurie lors de ce qui est sûrement l'un des week-ends les plus durs de l'année quant à leur avantage sur le reste du peloton. Cela ne va donc pas être facile pour lui."

"Mais je sais à quel point il est un bon pilote. Et je suis certain que tout le monde le sait. Je suis certain que Mercedes aussi, évidemment. Je m'attends donc à de grandes choses. Bien sûr, je serai peut-être un peu jaloux s'il signe un résultat extrêmement bon ou une victoire. Mais je serai juste content pour lui, et je suis impatient de pouvoir me battre avec lui à nouveau, je l'espère."

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen serait "assez aisément" deuxième sans ses abandons
Article précédent

Verstappen serait "assez aisément" deuxième sans ses abandons

Article suivant

Fittipaldi : "Un choc pour mon corps" après un an sans piloter

Fittipaldi : "Un choc pour mon corps" après un an sans piloter
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021