Une victoire qui "retire pas mal de poids" à Leclerc

Charles Leclerc admet un certain soulagement d'avoir décroché sa première victoire en Formule 1, alors qu'il va découvrir le privilège de disputer un Grand Prix d'Italie sous les couleurs de Ferrari.

Une victoire qui "retire pas mal de poids" à Leclerc

Au lendemain d'une manifestation festive organisée par Ferrari à Milan pour ses 90 ans, où il a reçu l'accueil chaleureux des tifosi, Charles Leclerc a débarqué ce jeudi à Monza avec l'étiquette d'unique vainqueur cette saison sous les couleurs de la Scuderia. Près d'un an après l'annonce de sa promotion au sein de l'écurie italienne, le Monégasque s'apprête à vivre la folie d'un Grand Prix d'Italie dans la combinaison rouge, le tout au meilleur des moments puisqu'il a décroché sa toute première victoire en Grand Prix il y a seulement quatre jours. De quoi retirer un certains poids de ses épaules... 

"Je suis très heureux que ce soit fait pour cette première victoire", souffle-t-il après être passé tout près à plusieurs reprises cette année. "C'est toujours difficile de franchir cette première étape, mais une fois que c'est fait, ça retire pas mal de poids de vos épaules. Je suis très fier, mais il n'y a pas beaucoup de temps pour y penser. Nous sommes déjà ici en Italie, seulement quatre jours plus tard, et nous devons nous concentrer pleinement sur le travail que nous avons à faire."

Lire aussi :

Pour s'imposer à Spa, Leclerc a dû résister au retour de Lewis Hamilton, bien aidé auparavant par le travail de son coéquipier Sebastian Vettel, qui a retenu aussi longtemps que possible la Mercedes du Britannique. "Il y a eu un formidable travail d'équipe avec Seb, qui a fait le boulot pour maintenir Lewis derrière durant quelques tours, et ça m'a énormément aidé pour la fin de la course", insiste Leclerc. 

Ce rôle d'équipier et de "barrage", Vettel l'a parfaitement assumé, tout comme il ne s'étonne pas de la dynamique enclenchée par son voisin de garage. "C'est positif qu'il surprenne probablement beaucoup de monde", estime le quadruple Champion du monde. "En interne, il fait partie de Ferrari depuis un moment avec l'Academy. Il était clair qu'il avait beaucoup de potentiel, il a fait une solide saison de rookie avec Alfa. C'est bien de voir qu'il est tout de suite dans le rythme, et au niveau de l'équipe, c'est important que nous travaillions ensemble et pas l'un contre l'autre. On dirait que ça fonctionne, et c'est essentiel. C'était un gros week-end pour lui, même s'il a été éclipsé par les circonstances."

Sebastian Vettel, Ferrari et Charles Leclerc, Ferrari saluent la foule depuis la scène

partages
commentaires
Kvyat s'étonne des éloges adressés à Albon

Article précédent

Kvyat s'étonne des éloges adressés à Albon

Article suivant

Sécurité : Verstappen met en garde contre des mesures hâtives

Sécurité : Verstappen met en garde contre des mesures hâtives
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021