Magnussen avait un "accord formel" avec Force India pour 2014

Kevin Magnussen révèle qu'il était censé faire ses débuts en Formule 1 chez Force India, avant l'intervention de Ron Dennis.

Magnussen avait un "accord formel" avec Force India pour 2014

Fils de l'ancien pilote de Formule 1 Jan Magnussen, Kevin Magnussen avait rejoint le programme de jeunes pilotes McLaren dès 2010 et avait continué de gravir les échelons des formules de promotion avec une troisième place en F3 Allemagne, une seconde position en British F3 et enfin le titre de Formule Renault 3.5 en 2013 : à 21 ans, le jeune Danois était prêt pour ses débuts dans l'élite.

Lire aussi :

Mais avec quel team ? Cette période s'avérait quelque peu troublée au sein de l'équipe McLaren, qui sortait d'une saison 2013 sans victoire (la première d'une longue série) et même dépourvue du moindre podium. Figure légendaire de l'écurie, Ron Dennis en a repris le contrôle aux dépens de Martin Whitmarsh, qui la dirigeait depuis 2009... et a changé le cours de la carrière de plusieurs pilotes.

À commencer par Magnussen, dont il était prévu qu'il fasse ses gammes dans une équipe modeste ; il a finalement remplacé Sergio Pérez chez McLaren, le Mexicain trouvant refuge dans une écurie Force India où il court désormais pour la sixième saison consécutive (désormais sous le nom de Racing Point), et avec laquelle il a d'ailleurs eu plus de succès que McLaren sur la même période.

"Je croyais aller chez Force India, en fait", confie Kevin Magnussen à Tom Clarkson dans le podcast Beyond The Grid. "Je n'avais pas de contrat, mais j'avais un accord formel pour courir avec eux. McLaren allait leur fournir des trucs, et de par cet accord, McLaren allait me placer chez Force India pendant quelques années avant de me prendre."

"Puis Ron est arrivé, et c'est au moment où il a écarté Whitmarsh pour revenir. Je crois qu'il voulait changer beaucoup de choses, et je fais partie des choses qui ont été changées ; j'ai donc eu le baquet à la place de Pérez, et j'en étais forcément très content."

Kevin Magnussen, Jenson Button et Stoffel Vandoorne avec la McLaren Mercedes MP4-29

Lorsqu'il lui est demandé si c'est Dennis qui lui a annoncé la bonne nouvelle, Magnussen répond : "Non, ce n'est pas lui. Il est arrivé et il a exigé que Whitmarsh me le dise. Whitmarsh a quitté l'équipe – ou s'est fait virer, bref – mais c'est déjà lors des semaines précédentes que Ron est arrivé et a changé beaucoup de choses, dont moi. Whitmarsh était encore là quand j'ai signé, donc Martin m'a dit que j'avais le baquet. Il avait tellement peur des Mexicains, Carlos Slim [alors homme le plus riche du monde et soutien de Pérez, ndlr] et tout ça ! Ça le rendait vraiment nerveux."

La carrière en Formule 1 de Magnussen a commencé sur les chapeaux de roue, avec une remarquable deuxième place au Grand Prix d'Australie, mais il n'a finalement marqué que 55 points face aux 126 de son coéquipier Jenson Button. Avec le recul, l'actuel pilote Haas se demande s'il ne s'en serait pas mieux tiré avec une première campagne chez Force India.

"Je pense que le plan de Martin était bon, il voulait... Je pense que Martin me connaissait très bien, et j'avais une bonne relation avec lui globalement. Et je pense qu'il avait raison sur le fait que ça aurait été bien pour moi de m'habituer à la Formule 1 dans une petite équipe avant de rejoindre McLaren. Je pense que ça aurait été mieux pour moi et mieux pour eux. Car il aurait évidemment été mieux pour moi de m'habituer aux choses dans l'ombre et pour eux de voir comment j'évoluais et progressais dans une petite équipe, donc ils n'avaient pas à prendre ce risque", conclut-il.

partages
commentaires
Ricciardo : "McLaren a le type de package que nous recherchons"

Article précédent

Ricciardo : "McLaren a le type de package que nous recherchons"

Article suivant

Ocon et Alonso au centre du marché des transferts

Ocon et Alonso au centre du marché des transferts
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes McLaren , Force India
Auteur Benjamin Vinel
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021