Formule 1 GP d'Australie

Magnussen pointe des changements "excessifs" du circuit de Melbourne

Pour Kevin Magussen, certaines modifications du circuit de Melbourne n'étaient pas forcément nécessaires.

La Formule 1 va rouler pour la première fois sur le circuit de l'Albert Park, à Melbourne, depuis la saison 2019, après l'annulation des deux éditions suivantes en raison de la pandémie de COVID-19. Les organisateurs ont profité de cette situation pour effectuer des changements notables sur une piste qui n'avait quasiment pas bougé depuis son arrivée au calendrier en 1996.

Or, avec l'évolution des monoplaces, et notamment à partir de 2017 quand le niveau d'appui et leur largeur ont grandement augmenté, le tracé peinait à convaincre les observateurs. Si son caractère semi-urbain empêchait de trop grands changements, les modifications pour l'édition 2022 sont tout de même remarquables avec le reprofilage d'un certain nombre de virages, que ce soit dans leur dessin ou dans leur dévers, ainsi que la suppression de la chicane qui se trouvait après le virage 8.

Toutefois, avec le maintien de l'enchaînement rapide composé des virages 9 et 10, où les dépassements sont quasiment impossibles, Kevin Magnussen n'est pas totalement convaincu du bénéfice de la longue pleine charge qui va dorénavant la précéder. Interrogé sur le sujet, le Danois a déclaré : "Je crois que j'ai eu la même réflexion quand j'ai vu le tracé de cette piste, que certains [changements] étaient peut-être excessifs."

"En tout cas, peut-être que supprimer ce qui constituait les virages 9/10 [auparavant], je pense qu'ils n'avaient pas besoin de le faire. Mais ils ont fait de gros efforts pour améliorer le spectacle. Et je pense que c'est une bonne chose pour les circuits d'essayer de faire de leur mieux pour améliorer les courses. C'est une bonne chose. Voyons comment ça va se passer en course. La courbe avant le virage 9, ça va être assez intense, je pense, avec le DRS. Je pense que les voitures vont être assez délestées à cet endroit. Mais oui, nous verrons."

Le circuit de Melbourne

Le circuit de Melbourne

Alors que le tracé verra un nombre record de quatre zones DRS ce week-end, Magnussen espère que les dépassements ne seront pas rendus trop aisés. "Je pense qu'il y a différentes opinions sur ce qu'est une bonne course", a-t-il déclaré. "Les dépassements trop faciles peuvent aussi être une mauvaise chose, [car] ils replacent tout le monde dans une bonne position en termes de rythme."

"C'est donc une sorte d'équilibre. Certains circuits ont juste le bon équilibre pour qu'il y ait encore de la course, de l'action, mais aussi des possibilités de défense. Si vous ne pouvez pas défendre, si vous vous faites dépasser même quand vous n'êtes qu'un peu plus lent, alors ce n'est pas une bonne chose. C'est donc une question d'équilibre, je pense. Nous verrons ce qu'il en est sur cette piste lors de la course."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Les pneus rodés vont-ils être la clé des qualifications en 2022 ?
Article suivant "Une sacrée expérience" : Alonso et Pérez au volant de Supercars

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France