Verstappen affirme perdre une seconde en ligne droite

partages
commentaires
Verstappen affirme perdre une seconde en ligne droite
Par : Benjamin Vinel
11 nov. 2018 à 07:00

L'amour vache continue entre Max Verstappen et Renault. Le pilote Red Bull affirme perdre une seconde en ligne droite à cause de son moteur sur le circuit d'Interlagos.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Les RB14 ne sont pas parvenues à se mêler à la lutte pour la pole position au Grand Prix du Brésil, malgré le meilleur temps de Max Verstappen en Q1. Le Néerlandais s'est ensuite classé quatrième de Q2 et cinquième en Q3, à 0"497 de la pole position.

Lire aussi :

Il est de notoriété publique que la Red Bull propulsée par Renault souffre quelque peu dans le dernier secteur, composé d'un virage et d'une longue pleine charge, où elle laissait filer trois dixièmes en qualifications. Verstappen, quant à lui, ne mâche pas ses mots lorsqu'il lui est demandé combien de temps il perd en ligne droite sur les monoplaces des deux autres top teams : "Une seconde." Il persiste et signe quand il lui est demandé si c'est bien le moteur qui lui fait perdre cette seconde.

Verstappen est cependant optimiste pour la suite des événements. "Disons-le ainsi : normalement, en course, nous sommes toujours un peu meilleurs qu'en qualifications, donc vu que nous sommes à une demi-seconde, je pense que nous pouvons être assez proches, oui." En revanche, dépasser les Mercedes et les Ferrari à la force du poignet est inimaginable : "Pas en piste. Il faut donc le faire via la stratégie."

Quant à Daniel Ricciardo, certes immanquablement devancé par son coéquipier (de 0"339 en Q1, 0"038 en Q2 et... 0"002 en Q3), il n'est pas mécontent pour autant, alors qu'une pénalité pour changement de turbo le relègue de toute façon en sixième ligne de la grille de départ. Départ qui sera finalement pris avec le composé le plus tendre, malgré une tentative en gommes à bandes jaunes en Q2.

"Je pense qu'au final, ce n'était pas mal", commente l'Australien. "Le seul truc, c'est que quand nous avons vu un peu de pluie arriver en Q2, nous pensions assurer avec un tour en supertendres, puis nous avons essayé de le battre en tendres, mais nous étions à un dixième environ, ça n'a pas suffi. Je pense que dans un monde parfait, nous aurions pris le départ de la course en tendres. Mais cela n'est pas très grave. Sur le papier, les tendres avaient l'air un peu mieux, mais avec les conditions plus fraîches d'aujourd'hui, les supertendres n'ont pas l'air si mauvais."

"À part ça, tout s'est relativement bien passé. Ce matin, vu les chronos, nous pensions que nous allions être loin en qualifications. Être à une demi-seconde de la pole, ce n'est pas si mal. Faire quelques millièmes de mieux aurait été sympa pour gagner une place", conclut-il.

Article suivant
Photos - Samedi au GP du Brésil

Article précédent

Photos - Samedi au GP du Brésil

Article suivant

Magnussen et Sirotkin réprimandés

Magnussen et Sirotkin réprimandés
Charger les commentaires