McLaren a 95% de succès avec ses évolutions

partages
commentaires
McLaren a 95% de succès avec ses évolutions
Par : Ben Anderson
4 juin 2017 à 17:00

Selon Éric Boullier, McLaren a eu 95% de succès avec le développement aérodynamique de sa monoplace en 2017.

Eric Boullier, directeur de la compétition McLaren, Oliver Turvey
Stoffel Vandoorne, McLaren, Eric Boullier, directeur de la compétition, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Jenson Button, McLaren MCL32

La structure de Woking a connu un début de saison difficile en Formule 1, principalement à cause d'un manque de fiabilité et d'un niveau de performance en deçà pour le moteur Honda. L'équipe n'a toujours pas marqué le moindre point, après six courses.

Cependant, des évolutions majeures apportées au Grand Prix d'Espagne – de nombreuses nouvelles pièces aérodynamiques sur la MCL32 ainsi que des améliorations aux systèmes de carburant et d'admission, qui valaient 10 ch – ont permis à Fernando Alonso de se qualifier dans le top 7 pour la première fois en 2017.

McLaren a apporté des évolutions supplémentaires à Monaco, où Stoffel Vandoorne et Jenson Button ont permis à l'écurie de placer ses deux voitures en Q3 pour la première fois de la saison.

McLaren n'est pas parvenu à ouvrir son compteur de points en course, les deux pilotes ayant encaissé des pénalités sur la grille avant d'avoir des accidents, mais le directeur d'équipe Éric Boullier affirme que le niveau de performance aérodynamique de la voiture a validé la direction empruntée par McLaren pour ses développements.

"Tout se passe comme prévu, nous sommes très contents", déclare Boullier pour Motorsport.com. "C'est le pas en avant que nous souhaitions accomplir. La corrélation est exceptionnelle. Nous avons 95% de ce à quoi nous nous attendions, c'est génial."

"Maintenant, nous avons confiance en notre processus. Ce n'est pas que l'aéro, c'est aussi le châssis, les suspensions, tout se passe selon le processus. À chaque étape importante, nous savons à quoi nous attendre."

"On a naturellement tendance à dévier, mais nous sommes contents d'avoir accompli ce que nous voulions accomplir grâce à nos nouveaux procédés. Nous pouvons faire confiance à la façon dont nous travaillons maintenant."

Une référence établie

Les évolutions apportées sur les deux derniers Grands Prix ont amélioré le niveau de performance de la MCL32 à tel point que McLaren pense qu'elle peut battre les monoplaces de milieu de tableau, à condition que Honda trouve davantage de performance et de fiabilité pour son unité de puissance.

Selon McLaren, la Toro Rosso STR12 crée trop de traînée pour réitérer sa performance de Monaco sur des circuits conventionnels, tandis que Force India, Williams, Haas et Renault bénéficient tous de moteurs bien plus puissants.

D'après Boullier, la version actuelle de la MCL32 va donner à McLaren la référence par rapport à laquelle juger le reste de ses développements aérodynamiques en 2017.

"Nous avons établi la référence, donc nous savons maintenant ce que nous avons accompli – ce que nous voulions accomplir, et nous continuons. Pour nous, il s'agissait d'objectifs internes pour voir si nos procédures fonctionnaient, et elles fonctionnent, donc nous sommes très confiants en notre capacité d'accomplir nos prochains objectifs. La voiture va continuer à être développée, mais nous sommes contents de la plateforme", conclut le Français.

Article suivant
Chilton : La F1 gagnerait à utiliser des spotters comme en IndyCar

Article précédent

Chilton : La F1 gagnerait à utiliser des spotters comme en IndyCar

Article suivant

Hill : Verstappen devrait surveiller son langage à la radio

Hill : Verstappen devrait surveiller son langage à la radio
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren Boutique
Auteur Ben Anderson
Type d'article Actualités