McLaren dehors en Q1 ; Alonso survend le 8-0 contre Vandoorne

Alonso a battu "le jeune le plus talentueux de ces dernières années". Verstappen, P4 sur la grille, et Leclerc, sensationnel huitième, apprécieront.

La réalité est brutale : aucune des deux McLaren n'est parvenue à s'extirper de la Q1 lors des qualifications du Grand Prix de France, samedi. Fernando Alonso (16e) et Stoffel Vandoorne (18e) ont tenu compagnie aux deux Williams et à la Toro Rosso de Brendon Hartley dans la liste des éliminés dès la première phase de la séance.

Partant d'une position indigne du rang de McLaren, Fernando Alonso se rassure comme il peut, avec une sortie dont lui seul a le secret devant les micros. "Je suis le seul à avoir battu 8-0 son équipier, et il est Champion GP2 et GP3", a commencé le récent vainqueur des 24 Heures du Mans, de retour dans le paddock.

Si l'on doute que l'Espagnol se préoccupait de compter les points de cette manière lorsqu'il était aligné aux côtés de Nelson Piquet Jr et Romain Grosjean en 2009, Vandoorne appréciera en revanche d'avoir vu son palmarès fleurir d'une couronne en GP3 !

Quoi qu'il en soit, le son de cloche est le même chez les deux pilotes McLaren : rien ne s'est particulièrement mal passé lors de cette séance pour expliquer la contre-performance du jour, et le team manque tout simplement de rythme.

"Rien ne cloche, la performance est ce qu'elle est. Deux dixièmes devant le jeune pilote le plus talentueux de ces dernières années, Stoffel", poursuit Alonso, en en remettant une couche. "C'est là qu'est notre place. Nous pensions être 14e, 15e. C'est notre place."

"Les résultats du dimanche ? nous sommes contents et optimistes, nous faisons de bonnes performances. Le samedi, je suis là et je réponds à des questions négatives. Au Canada déjà, nous n'étions que 15e. Ce n'est pas une grande surprise, mais nous sommes déçus. Nous avons marqué des points lors des sept dernières courses, à part quand il y a eu des problèmes mécaniques."

Comme Alonso, Vandoorne se montre fataliste concernant le rythme sur un tour et attend une course meilleure. Le Belge est actuellement 15e du championnat, avec huit points.

"C'est décevant, les deux voitures éliminées en Q1… Ce n'est pas pour ça que nous sommes venus. Il n'y a pas de problème en particulier, nous manquons juste de rythme et nous devons analyser ce qui ne marche pas pour nous. Ce week-end, ce sont nos pires qualifications de l'année, il faut que nous fassions mieux. Espérons inverser la tendance demain avec une bonne course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de France
Sous-évènement Qualifications
Circuit Circuit Paul Ricard
Pilotes Fernando Alonso , Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Type d'article Réactions