McLaren a conçu la MCL35 pour gommer les faiblesses de 2019

Avec sa MCL35, l'écurie de Woking a clairement cherché à se baser sur la monoplace de l'année passée tout en se mettant en quête de nouveaux concepts pour la faire progresser.

McLaren a conçu la MCL35 pour gommer les faiblesses de 2019

C'est avec cette philosophie que McLaren aborde une année de stabilité réglementaire qui ne permettra pas de créer de grosses différences. Le sachant, et pour ne pas prendre de risques inutiles, l'équipe britannique a principalement cherché à tirer positivement les leçons des faiblesses que pouvait présenter le modèle 2019, qui lui avait tout de même permis de terminer quatrième du championnat constructeurs. Ainsi, la version 2020 a aussi été l'occasion d'introduire des nouveautés qui n'avaient pas pu l'être l'an passé pour des raisons évidentes.

Lire aussi :

"De nouveaux concepts ont été étudiés parallèlement à ce que nous avions appris de la MCL34 au fil de l'année dernière", explique le directeur technique James Key. "La carrosserie suit une tendance que nous constatons de plus en plus, avec des pontons très étroits. C'est un exercice de packaging. Il faut prévoir assez tôt ce genre de choses, car cela implique l'installation du moteur."

"Nous avons réalisé un exercice similaire avec la boîte de vitesses, pour cadrer avec cette philosophie. Il y a eu énormément de travail sur la suspension arrière également, donc du cockpit jusqu'à l'arrière, il y a une approche très différente de ce que nous avons fait auparavant. C'est vraiment là que se trouvait le côté conceptuel des choses. Il y a également énormément de choses autour de l'avant, que nous ne pouvions faire qu'avec la nouvelle voiture, et nous les avons introduites. Ce sont les nouveautés, mais ceci étant dit tout est basé ou presque autour de ce que nous avons appris l'an dernier." 

"Le concept de la MCL34 est vraiment le père d'une grande partie de celui de la voiture. Nous avons essayé d'aller de l'avant à partir de ce que nous avons appris l'an dernier. Elle a été conçue comme si nous développions l'autre voiture, c'était un processus. Nous avions le sentiment qu'il y avait des opportunités que nous ne pouvions pas réaliser sur la MCL34 avec la géométrie que nous avions."

Des faiblesses observées chez McLaren... et chez les autres

McLaren MCL35

Dans la droite ligne du discours de ses patrons, celui qui a rejoint McLaren il y a encore moins d'un an après avoir longtemps œuvré chez Toro Rosso rappelle que l'équipe est ambitieuse mais garde surtout les pieds sur terre. Avec cette MCL35, l'idée directrice est de conforter des acquis mais pas d'aller plus vite que la musique.

"Il faut avoir des objectifs pour travailler, car il faut en quelque sorte savoir où l'on doit se situer", précise James Key. "L'un d'entre eux est de parvenir aux avant-postes, mais c'est un pas énorme par rapport à là où nous nous situons actuellement. Le faire en un an serait vraiment super, mais c'est une étape majeure."

"Certains objectifs étaient établis sur la base de ce que nous avons appris l'année dernière, sur là où nous avons trouvé des faiblesses que nous voulions vraiment corriger. Et nous avons pu voir que certaines de ces faiblesses étaient assez similaires à celles rencontrées par les équipes contre qui nous nous battons. Nous avons donc étudié de près ces domaines et nous avons progressé. Je pense que l'objectif à moyen terme est de maintenir notre position et, je l'espère, réduire un peu l'écart pour s'appuyer là-dessus. Si nous pouvons être à cette place, je crois que nous atteindrons l'objectif réaliste que nous nous sommes fixé."

La McLaren MCL35 en vidéo et à 360°

partages
commentaires
Photos - Les casques de Carlos Sainz et Lando Norris
Article précédent

Photos - Les casques de Carlos Sainz et Lando Norris

Article suivant

Coronavirus : le Vietnam n'est pas encore un "problème potentiel"

Coronavirus : le Vietnam n'est pas encore un "problème potentiel"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021