McLaren soutient le report des limitations pour les arrêts au stand

Le directeur de McLaren en F1, Andrea Seidl, a apporté son soutien à la décision de repousser les limitations qui vont être appliquées sur les arrêts au stand jusqu'au Grand Prix de Belgique, offrant ainsi plus de temps aux équipes pour s'y préparer.

McLaren soutient le report des limitations pour les arrêts au stand

La FIA a publié une directive technique fin juin informant les écuries qu'elle allait agir pour ralentir les arrêts au stand et restreindre les processus automatisés pour des raisons de sécurité. Ces nouvelles règles devaient initialement être introduites à partir du Grand Prix de Hongrie de ce week-end, mais dans une nouvelle version publiée à Silverstone, le législateur a choisi de repousser leur entrée en vigueur au retour de la trêve estivale, à savoir lors du GP de Belgique.

Lire aussi :

McLaren a toujours soutenu la décision de ralentir les arrêts, estimant qu'il était sage de prendre des mesures pour améliorer la sécurité avant qu'un accident ne survienne. Malgré tout, Andreas Seidl a salué la "bonne et constructive discussion" impliquant les écuries et la FIA sur la décision de retarder ces règles jusqu'à Spa, offrant ainsi une fenêtre plus grande pour pouvoir s'y ajuster.

"En raison de la situation particulière dans laquelle nous nous trouvons avec le COVID, il n'est pas si simple de retourner aux usines en ce moment, et de s'entraîner avec l'équipe pour les changements qui étaient dans la directive technique initiale. Donc je crois qu'il est sensé, en fin de compte, de la retarder et de se servir de la pause plus longue pour donner à chaque écurie plus de temps pour se préparer au changement."

En plus de retarder son introduction, des modifications ont été faites par le biais de la directive, en retirant certains des temps minimum originellement requis et en imposant des mesures telles qu'un signal manuel de chaque pistolet indiquant que le pneu a été fixé en toute sécurité.

Lire aussi :

L'équipe des stands McLaren a connu des difficultés lors du seul arrêt de Lando Norris au Grand Prix de Grande-Bretagne plus tôt ce mois-ci, avec une intervention lente qui a fait chuter le pilote britannique derrière Valtteri Bottas sur la piste. Norris semblait en mesure de monter sur le podium, mais il a finalement terminé la course à la quatrième place, derrière le Finlandais

"C'est un problème matériel que nous avons eu, rien à voir avec la performance de l'équipe, qui a fait d'excellents pitstops, en particulier au cours des deux derniers mois après avoir fait de bons progrès", a expliqué Seidl. "C'était un problème matériel, un écrou de roue à filetage croisé, ce que nous n'avions pas vu depuis longtemps, donc nous devons analyser exactement ce qui s'est passé."

"Mais je suis reconnaissant pour tout l'entraînement que l'équipe a fait, ainsi que pour les améliorations matérielles de ces deux dernières années, ce qui a permis un arrêt au stand prolongé mais pas catastrophique comme nous l'avons vu dans le passé. Bien sûr, nous voudrions que ça n'arrive pas, mais si c'est le cas, au moins c'est sûr et cela nous a permis de rester dans la course."

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 a-t-elle déjà alourdi une pénalité après une réclamation ?

Article précédent

La F1 a-t-elle déjà alourdi une pénalité après une réclamation ?

Article suivant

Red Bull devrait tester le moteur accidenté de Verstappen lors des EL1

Red Bull devrait tester le moteur accidenté de Verstappen lors des EL1
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021