Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
49 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
98 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
105 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
140 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
154 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
182 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
189 jours
12 sept.
Course dans
196 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
210 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
223 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
238 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
245 jours
07 nov.
Course dans
252 jours

Mercedes : Red Bull "sera un adversaire bien plus fort" avec Pérez

Pour Toto Wolff, Red Bull Racing s'est clairement renforcé en faisant appel à Sergio Pérez pour la saison 2021 et deviendra plus menaçant pour le championnat constructeurs.

partages
commentaires
Mercedes : Red Bull "sera un adversaire bien plus fort" avec Pérez

Toto Wolff n'a guère de doute : avec le recrutement de Sergio Pérez pour remplacer Alexander Albon, Red Bull Racing constituera une menace bien plus sérieuse au championnat cette année. Le directeur de Mercedes, à la tête d'une écurie qui rafle tout depuis 2014, voit en la structure de Milton Keynes un rival indéniablement "clairement" renforcé avant le prochain exercice.

"Je pense qu'avec Pérez, Red Bull sera un adversaire bien plus fort au championnat constructeurs", estime l'Autrichien, interrogé sur la chaîne de télévision ORF. "Je suppose que Sergio sera très fort. Ce sera également très intéressant de voir comment Pérez tient tête à Verstappen. Pour le reste, c'est une saison avec le même matériel que l'an dernier. Je pense que Honda va vraiment mettre les bouchées doubles afin de jouer le titre pour sa dernière année comme motoriste. Ce sera plutôt intéressant."

Lire aussi :

Pérez a débarqué chez Red Bull à la faveur d'un changement de politique inédit de la part de l'écurie, mais également auréolé de sa première victoire en Grand Prix, conquise à Sakhir le mois dernier. Le Mexicain avait d'ailleurs décroché la timbale lors d'une course où George Russell avait brillé avec Mercedes, ce qui avait conduit Christian Horner à affirmer que la démonstration était faite quant au niveau de Max Verstappen face à celui de Lewis Hamilton. Le Britannique en voulait pour preuve que la Mercedes était tellement au-dessus du lot que Russell avait failli s'imposer dès sa première course à son volant.

"Christian ne peut pas s'empêcher d'être taquin, mais ça fait partie du jeu", s'amuse Wolff au sujet des déclarations de son homologue chez Red Bull, avant d'avancer une toute autre perception de la situation : "On ne peut juger qui est le meilleur que s'ils courent l'un contre l'autre. Nous n'avons pas encore vu ça. Nous n'avons pas vu Verstappen contre Hamilton, Russell contre Hamilton ; nous n'avons pas vu Leclerc dans une voiture de pointe, mais l'avenir appartient aux jeunes. À un moment donné, ils rouleront les uns contre les autres avec le même matériel, et nous verrons qui est le meilleur."

Le "poids énorme" du calendrier automnal

L'équipe Mercedes dans leur garage

Il faudra attendre encore deux mois avant de voir les débats reprendre sur les circuits, en raison d'un calendrier qui a de nouveau fait les frais de la crise sanitaire. Interrogé sur ce point, Wolff estime que la crainte des passionnés de F1 "est évidemment justifiée" mais se montre plutôt serein quant au déroulement général de la saison à venir.

"L'Australie a été reportée, mais le Grand Prix est si important qu'ils n'ont pas voulu l'annuler complètement", souligne-t-il. "Il sera reporté à la fin de l'année. Et en Chine il y a une interdiction générale des événements majeurs jusqu'au mois d'août. Ce sont deux facteurs sur lesquels nous n'avons pas d'influence. C'est pourquoi nous commençons à Bahreïn. Nous le savons et c'est toujours relativement simple là-bas. Je suppose déjà que nous aurons de nouveau une demi-saison normale après l'été."

Le rythme du calendrier sera toutefois "incroyablement difficile" pour les équipes. "Nous aurons trois enchaînements de trois week-ends consécutifs. On ne sera pas chez nous pendant des semaines. C'est évidemment un poids énorme", conclut Wolff.

Avec Norman Fischer 

GP d'Australie : décision à prendre en juin au plus tard

Article précédent

GP d'Australie : décision à prendre en juin au plus tard

Article suivant

Quand un malentendu a bridé les derniers cris du V12 Ferrari

Quand un malentendu a bridé les derniers cris du V12 Ferrari
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Sergio Pérez , Max Verstappen
Équipes Mercedes
Tags toto wolff
Auteur Basile Davoine
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021