Mercedes refuse l'excès d'optimisme après Silverstone

Le patron de Mercedes, Toto Wolff, explique qu'il n'y a aucune raison d'être "trop optimiste" quant aux chances de son équipe de bien figurer sur le reste de la saison, ce en dépit d'une bonne forme affichée lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Mercedes refuse l'excès d'optimisme après Silverstone
Charger le lecteur audio

Mercedes et Lewis Hamilton ne seront sans doute jamais passés aussi près de la victoire cette saison. Une série d'améliorations apportées à la W13, combinée au profil lisse et très rapide du circuit de Silverstone, ont permis de souligner les qualités du châssis de la Mercedes et de permettre au septuple Champion du monde de se battre avec Ferrari pour la première place.

Certes, Hamilton n'a franchi la ligne d'arrivée qu'en troisième position, derrière le vainqueur Carlos Sainz ainsi que Sergio Pérez, mais le fait que le Britannique ait été en mesure de se battre à la régulière pour le podium témoigne d'un grand pas en avant pour l'équipe basée à Brackley.

Pas suffisant cependant pour un Toto Wolff qui préfère ne pas se voir trop beau, et qui s'est refusé à fanfaronner à l'issue du GP d'Angleterre comme il avait pu le faire après le GP d'Espagne, où George Russell s'était montré particulièrement tranchant et avait terminé troisième.

Lire aussi :

Mercedes avait à l'époque espéré que le gros rythme affiché par ses deux pilotes constituait un tournant dans la saison de la marque à l'étoile, et que de meilleurs résultats allaient être plus régulièrement être à sa portée. Mais plusieurs manches difficiles – à commencer par les GP de Monaco et d'Azerbaïdjan, sur des circuits étriqués – ont constitué de durs rappels à la réalité pour l'équipe.

Voilà pourquoi Wolff assure que le résultat obtenu en Angleterre ce week-end est loin d'être suffisant pour espérer afficher un état d'esprit conquérant. C'est en tout cas ce que l'Autrichien a expliqué à Motorsport.com : "À Barcelone nous avons pensé voir la lumière au bout du tunnel. Mais la suite nous a prouvé que nous avions tort, notamment sur les trois circuits urbains qui ont suivi, je ne veux donc pas être trop optimiste pour le moment."

Toto Wolff préfère rester prudent malgré la bonne forme affichée par ses troupes à Silverstone

Toto Wolff préfère rester prudent malgré la bonne forme affichée par ses troupes à Silverstone

Toujours un comportement erratique pour la W13

S'il ne fait aucun doute que la W13 a réalisé d'importants progrès en termes de vitesse en comparaison de ses rivales de chez Red Bull et Ferrari, Wolff juge aussi que Silverstone a mis en exergue la nécessité pour ses troupes d'améliorer le comportement de sa voiture.

Il est vrai que les Flèches d'Argent ont rencontré de gros problèmes de marsouinage dans les virages à haute vitesse dont regorge le tracé anglais – même si d'autres écuries ont été encore plus mal loties sur ce point.

Mais là encore, Wolff se veut sceptique quant à savoir si son équipe a enfin trouvé une direction technique viable : "Nous avions déjà trouvé une direction [technique] à Barcelone", reprend-il. "Nous avons toujours ce problème de marsouinage, dont nous avons souffert sur l'ensemble des trois jours, même si un peu moins en course, et c'est quelque chose auquel nous devons remédier."

La F1 se déplace dès ce week-end en Autriche, pour la onzième manche du calendrier, sur un circuit qui n'a pas été très favorable à Mercedes par le passé. Wolff estime ainsi que le Red Bull Ring sera le vrai révélateur de l'état de forme de son équipe.

"Il y a là-bas quelques virages qui n'ont pas vraiment convenu à notre voiture par le passé, donc c'est quelque chose auquel nous devons rester attentifs", poursuit l'Autrichien. "Mais nous suivons une courbe d'apprentissage continue. Je pense qu'il va être très difficile de gagner cette saison, donc nous devons simplement nous mettre en ordre de bataille pour s'assurer d'extraire le maximum de performance de la voiture."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Les écuries prêtes à s'opposer à la FIA sur le marsouinage
Article précédent

Les écuries prêtes à s'opposer à la FIA sur le marsouinage

Article suivant

Alonso préfère attendre la fin de la trêve estivale pour négocier

Alonso préfère attendre la fin de la trêve estivale pour négocier