Mercedes va rouler sans le DAS à Portimão

Mercedes va tester sa monoplace sans le système DAS lors des essais libres du Grand Prix du Portugal : un exercice d'apprentissage en vue de l'année prochaine.

Mercedes va rouler sans le DAS à Portimão

Le système DAS (Dual Axis Steering), apparu pour la première fois lors des essais hivernaux, modifie le pincement des roues avant lorsque le pilote pousse ou tire sur le volant. Il n'est pas utilisé à chaque tour, mais il a été d'une aide précieuse pour Mercedes cette saison dans certaines circonstances, puisqu'il permet de faciliter la mise en température des gommes, notamment à la fin d'une neutralisation de course par la voiture de sécurité.

Lire aussi :

Mercedes est la seule écurie du plateau à l'utiliser et, afin d'empêcher une éventuelle course au développement trop coûteuse, la FIA a déjà décidé de le bannir à partir de l'an prochain. Cette interdiction contraindra Mercedes à modifier son système de direction pour 2021, et il semble que le constructeur allemand procède déjà à du travail de compréhension autour des changements en question.

Comme le montre notre photo exclusive ci-dessus, l'assemblage de la direction réalisé à Portimão avant ce week-end reprend une solution passive qu'utilisait Mercedes en 2019. L'écurie a ainsi temporairement laissé de côté le DAS.

D'après les informations de Motorsport.com, les deux Mercedes rouleront sans le DAS lors des essais libres de ce vendredi. Ce test vise à aider à la fois l'équipe et les pilotes à comprendre les implications liées à l'interdiction du système. En prenant le temps d'évaluer dès maintenant l'incidence des modifications futures, l'équipe s'offre une capacité de réaction si jamais un comportement inattendu se présente.

La direction de la Mercedes W11 avec le système DAS.

La direction de la Mercedes W11 avec le système DAS.

Jeudi à Portimão, Lewis Hamilton a souligné l'énorme travail consenti par Mercedes pour introduire le DAS en F1, assurant par ailleurs que l'écurie trouverait d'autres solutions ingénieuses à l'avenir.

"Beaucoup de directions données par Valtteri [Bottas] et moi-même pour développer la voiture ces deux dernières années se sont concrétisées, et il y a des choses que l'équipe a imaginées, des concepts incroyables comme le DAS", a rappelé le Britannique. "Il ne sera plus là l'an prochain, pas de problème, nous trouverons autre chose. Un autre de nos génies trouvera un excellent moyen de faire progresser notre équipe."

Un élément remplacé sur les moteurs

Avant le Grand Prix du Portugal, Mercedes a également remplacé les composants électroniques sur les deux unités de puissance, en raison de la défaillance qui a contraint Bottas à l'abandon au Nürburgring. S'agissant du deuxième élément de la saison, le quota demeure respecté et aucune pénalité n'est engendrée.

"La défaillance de Valtteri en Allemagne se situait au niveau d'un composant électrique défaillant de l'unité de contrôle électronique", a précisé l'écurie de Brackley. "Lewis et lui auront un nouveau module ce week-end, et nous avons également procédé à des changements de calibration afin d'éviter que cela ne se répète."

partages
commentaires
Vettel veut terminer son aventure Ferrari avec "dignité"
Article précédent

Vettel veut terminer son aventure Ferrari avec "dignité"

Article suivant

Ferrari va tester un fond plat 2021 à Portimão

Ferrari va tester un fond plat 2021 à Portimão
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021