Mercedes lorgne sur la réalité augmentée

Mercedes estime que l'utilisation de la réalité augmentée pour améliorer la communication entre l'usine et la piste lui permettra de prendre l'avantage sur ses rivaux en Formule 1.

Mercedes lorgne sur la réalité augmentée

En 2021, l'équipe septuple Championne du monde en titre compte sur le soutien d'un nouveau sponsor : TeamViewer. Ce logiciel de téléassistance, fournissant à ses nombreux partenaires l'aide de la réalité augmentée, est devenu le troisième sponsor le plus important de Mercedes. Et la marque à l'étoile y voit une superbe opportunité d'explorer les possibilités offertes par cette technologie dans le cadre de la Formule 1.

D'après Mercedes, la réalité augmentée peut contribuer à la résolution rapide de problèmes en Grand Prix et à la réduction des dépenses dans l'ère du plafonnement des budgets en évitant de déplacer une grande partie du personnel sur les circuits. Pour ce faire, la réalité augmentée permet d'établir un contact en direct entre le personnel dépêché sur le circuit et les membres restés à l'usine, un lien vital lors des week-ends de Grand Prix.

Interrogé par Motorsport.com sur les avantages de cette technologie, Toto Wolff, directeur de Mercedes, a expliqué : "La Formule 1 est un sport qui voyage dans le monde entier. Nous avons une pièce dédiée à la course, où environ 30 personnes surveillent la voiture, travaillent sur le simulateur et la soufflerie pour améliorer les performances sur la piste. Et avec la même intensité, nous devons également inspecter des pièces sophistiquées, comme les composants hydrauliques de l'unité de puissance et les boîtes de vitesses", explique l'Autrichien.

Lire aussi :

"Grâce aux possibilités de réalité augmentée offertes par TeamViewer, un accès à distance depuis l'usine nous donnera un avantage", poursuit Wolff. "Les avantages incluent également le travail à distance, que nous avons tous connu au cours des derniers mois et qui nous aidera à réduire notre empreinte carbone. Nous pourrons emmener moins de personnes sur le circuit car l'accès à distance nous permettra d'avoir exactement la même force de travail, même si certains de nos ingénieurs se trouvent à l'usine."

Oliver Steil, président-directeur général de TeamViewer, explique que l'utilisation de la réalité augmentée a été d'une grande aide dans d'autres secteurs d'activité et assure que cette technologie pourrait offrir de grandes opportunités en Formule 1.

"Dans la construction, la logistique, la réparation, l'inspection et les tests de santé, nous avons des situations où les employés doivent porter des lunettes et ils reçoivent des instructions étape par étape sur ces lunettes", relate Steil. "Lorsque vous avez une inspection très, très complexe d'un moteur d'avion, par exemple, vous pouvez appeler un ingénieur qualifié travaillant depuis un autre lieu. Et ensemble, le problème pourra être résolu."

"Cette technologie prend de l'ampleur dans tous les secteurs, soit pour aider les personnes à accomplir des tâches plus complexes, soit pour améliorer les compétences de la main-d'œuvre existante. C'est ce que nous proposons à de nombreux clients dans le monde, principalement des grandes entreprises. Je pense qu'au fil des années, il sera certainement possible de s'en servir dans le cadre du sport également."

partages
commentaires

Voir aussi :

Prost ne croit pas que la hiérarchie sera bouleversée en 2022

Article précédent

Prost ne croit pas que la hiérarchie sera bouleversée en 2022

Article suivant

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Tags technologie , réalité augmentée
Auteur Jonathan Noble
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021