Ocon et Force India convoqués par les commissaires

partages
commentaires
Ocon et Force India convoqués par les commissaires
Par : Basile Davoine
21 oct. 2018 à 20:40

Esteban Ocon et l'écurie Racing Point Force India ont été convoqués par les commissaires à l'issue du Grand Prix des États-Unis, suite à une infraction technique.

Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber C37 et Charles Leclerc, Sauber C37 en tête-à-queue au Tour 1
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, dans les stands
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11, Charles Leclerc, Sauber C37 et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 en lutte
Charles Leclerc, Sauber C37 et Marcus Ericsson, Sauber C37 au premier tour

Esteban Ocon a terminé la course à la huitième position mais se retrouve sous le coup d'une enquête des commissaires pour une infraction à l'article 5.1.4 du Règlement Technique de la Formule 1. La limite de débit de carburant aurait été dépassée dans le premier tour du Grand Prix, alors qu'elle est fixée à 100 kg/h.

Cette règle stricte et régie par un débitmètre dans la monoplace avait d'ailleurs été synonyme de disqualification pour Daniel Ricciardo et Red Bull lors du Grand Prix d'Australie 2014, au tout début de l'ère turbo hybride.

Lire aussi :

Le Français et son équipe ne sont pas les seuls à devoir aller s'expliquer devant les commissaires puisque c'est également le cas de Romain Grosjean, qui a provoqué un accrochage avec Charles Leclerc dans le premier tour à Austin.

"Je n’ai pas bien vu ce qui s’est passé, je n’ai pas encore vu les images donc je ne peux pas dire exactement", a confié Leclerc au micro de Canal+. "Je n’ai rien vu arriver, car Romain était dans mon angle mort avec les rétroviseurs. Malheureusement ça a tapé, fin de la course. C’est très dommage, car je pense qu’il y avait un bon potentiel. Mais tout l’arrière gauche était endommagé et ce n’était plus possible d’être aussi rapide qu’on le souhaitait."

Le pilote Haas a bloqué sa roue à l'entrée du virage 12 et n'a pas pu éviter la Sauber devant lui. Tous les deux ont abandonné un peu plus tard. Pour Grosjean, une sanction pourrait s'avérer problématique puisqu'il compte actuellement neuf points de pénalité sur les douze autorisés. De manière générale, dans ce genre d'accrochage, les commissaires infligent deux points de pénalité, ce qui permettrait alors au Français d'éviter de justesse une course de suspension.

"Je pense que je freine plus tôt que Charles [Leclerc] et Esteban [Ocon], mais je me retrouve vraiment dans l’air sale et je n’arrive pas à arrêter la voiture, la roue avant se bloque", a expliqué Grosjean au micro de Canal+ après la course. "J’essaie de tourner au maximum pour éviter le contact avec Charles, qui était lui-même à la bagarre. Je suis désolé pour lui, et super frustré pour l’équipe à domicile. J’essayais d’être prudent, ça bagarrait dans tous les sens, Charles et Esteban s’étaient déjà touchés dans le virage 8. C’est pas payé."

Article suivant
Räikkönen, vainqueur : "Bien plus content que si j'étais 2e"

Article précédent

Räikkönen, vainqueur : "Bien plus content que si j'étais 2e"

Article suivant

Vidéo - Le départ du GP des États-Unis

Vidéo - Le départ du GP des États-Unis
Charger les commentaires