Ocon dans les points après avoir "pris une claque" en qualifs

Esteban Ocon a conclu son premier week-end avec Renault sur une bonne note, après avoir découvert des changements dans la manière de courir en Grand Prix.

Ocon dans les points après avoir "pris une claque" en qualifs

Très déçu de sa séance de qualifications, bouclée samedi au 14e rang, Esteban Ocon a vécu un début de course timide à Spielberg puisqu'il s'est retrouvé 16e à l'issue du premier tour. Le pilote Renault a ensuite pris son mal en patience, a retrouvé peu à peu ses repères et a réussi à éviter les nombreuses embûches. Avec seulement onze monoplaces à l'arrivée, voir le drapeau à damier serait synonyme de résultat encourageant. Cela s'est traduit par une huitième place et quatre points salvateurs après avoir redécouvert la compétition. Ocon n'avait pas pris le départ d'un Grand Prix depuis Abu Dhabi fin 2018, et il peut témoigner de la vitesse à laquelle les choses évoluent. Lui estime avoir dû "réapprendre un peu tout"

Lire aussi :

"On était assez déçu après la qualif d'hier", souligne-t-il ce dimanche soir. "Forcément, on a pris une claque, on n'a pas fait les choses aussi bien qu'on l'aurait voulu. La performance n'était pas présente comme la voiture aurait normalement pu le faire. Ça fait du bien de revenir dans les points, de faire une bonne course, de réapprendre un peu tout. Se remettre dans le bain comme ça, c'était plutôt sympa, ça m'a fait un bel entraînement en circonstances réelles ! J'espère que ça va me faire progresser pour la semaine prochaine."

"Il y a pas mal de choses qui changent depuis la dernière fois que j'ai fait des Grands Prix. Il est clair que les voitures se comportent différemment. Quand on suit les autres, quand les autres sont derrière, sur les défenses, etc. Les vitesses sont en fait très différentes quand on se rapproche, avec l'aspiration, avec les nouvelles règles d'aileron qu'il y a eu depuis que je suis parti en 2018. Il y a pas mal de choses que j'ai dû réapprendre sur les dépassements en course et le comportement des voitures. Mais ça n'a pas mis de temps."

En plus de cette réadaptation réussie, Ocon se réjouit du potentiel que lui a fait entrevoir la R.S.20 en rythme de course. Dans un milieu de grille qui s'annonce une fois encore très serrée, la monoplace d'Enstone a répondu présent et permis à son pilote de remonter sereinement vers le top 10, où il figurait déjà avant les événements de la toute fin de course. 

"Je suis assez content de comment la course s’est déroulée", résume-t-il. "C’est clair qu’il s’est passé beaucoup de choses, il a fallu rester en piste et on a réussi à le faire. La voiture avait un très, très bon rythme en course. J’étais vraiment surpris de comment j’arrivais à rattraper les autres. Il faut vraiment qu’on se qualifie mieux et on devrait se faciliter la vie pour la prochaine. D’où on s’est qualifiés, c’est quand même bien d’avoir fini dans les points. C’était l’objectif de cette première ici. Il va falloir qu’on bosse et créer un meilleur rythme le samedi, et après on pourra se battre avec les autres voitures."

partages
commentaires
Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"

Article précédent

Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"

Article suivant

Aitken pilotera la Williams en EL1 vendredi

Aitken pilotera la Williams en EL1 vendredi
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021