Esteban Ocon : "On sera prêts l'année prochaine"

Esteban Ocon clôture sa saison 2020 par une dixième entrée dans les points, la troisième consécutive, tout en ayant conscience de ce que lui et son écurie doivent améliorer pour l'an prochain.

Esteban Ocon : "On sera prêts l'année prochaine"

De son Grand Prix d'Abu Dhabi, Esteban Ocon veut avant tout retenir le dernier tour. Après une course assez irrégulière, le Français est parvenu à accrocher la neuvième place au prix d'un dépassement in extremis sur Lance Stroll, dans la toute dernière boucle. Car pour inscrire ses derniers points de la saison, le Français a dû batailler et s'accommoder d'un premier relais difficile, couplé à une stratégie modifiée notamment en raison du déploiement de la voiture de sécurité virtuelle après dix tours.

"C'était une course un peu compliquée pour nous, la stratégie ne s'est pas super bien passée", ne cache pas Ocon au micro de Canal+. "On a dû s'arrêter plus tôt que prévu avec les mediums, on avait du mal avec les pneus arrière, tout simplement. Du coup, quand je suis rentré j'ai été bloqué pas mal de temps derrière les Ferrari. Mais on avait un bon rythme à la fin avec les durs, c'était sympa et je voyais que je rattrapais Lance tout au long. Je savais qu'à un moment il avait fait un plat, donc j'attendais le bon moment. Mais il a vraiment chuté dans les trois derniers tours, j'ai tout donné, on a réussi à l'avoir donc c'est génial."

Lire aussi :

S'il se félicitait d'avoir devancé son coéquipier Daniel Ricciardo en qualifications la veille, Ocon a subi la loi de l'Australien, à qui la stratégie de partir en pneus durs et un premier relais étendu au maximum ont bien profité. En début de course, il a d'ailleurs reçu la consigne logique de le laisser passer, compte tenu des stratégies décalées.

Une semaine après avoir décroché son premier podium en Formule 1, le Normand ajoute deux unités à son total pour terminer la saison 2020 au 12e rang. Pour Renault, la quête de la troisième place au championnat constructeurs est un échec puisque l'écurie, qui deviendra Alpine l'an prochain, a été devancée à la fois par McLaren et Racing Point.

"C'est clair que l'on n'est pas satisfaits de là où on est au championnat constructeurs", admet Ocon. "C'était une année très serrée, il y a des choses qu'il faut que l'on revoie. Il y a eu de très bons signes toute l'année, des choses qui font plaisir, mais il y a eu plein de petits moments où l'on aurait pu faire mieux. À la fin, je pense que c'est ça qui nous coûte la troisième place. Mais on sait ce que l'on doit améliorer, on sait où l'on doit progresser et on sera prêts l'année prochaine."

partages
commentaires
Sergio Pérez : "Encore ce problème de MGU-K…"

Article précédent

Sergio Pérez : "Encore ce problème de MGU-K…"

Article suivant

Gasly a arraché la 10e place du championnat à Stroll

Gasly a arraché la 10e place du championnat à Stroll
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Catégorie Course
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021