Pas de gros points mais une cinquième place finale pour Alpine

Fernando Alonso et Esteban Ocon ont tous deux décroché les points au Grand Prix d'Abu Dhabi, à la queue du top 10. Surtout, Alpine a conservé sa cinquième place au championnat constructeurs.

Pas de gros points mais une cinquième place finale pour Alpine

Au Grand Prix d'Abu Dhabi, dernière représentation de la saison, Alpine a officiellement décroché la cinquième place du championnat constructeurs. L'écurie française sous sa nouvelle identité a connu une première saison encourageante, imitant le score de 2020 mais cette fois-ci avec une victoire signée Esteban Ocon. Cependant, les performances du Français et de son coéquipier Fernando Alonso à Yas Marina n'ont pas été retentissantes.

L'Espagnol été le premier des bleus à couper la ligne d'arrivée, en huitième position, tandis qu'Ocon s'est adjugé la neuvième place. Onzième sur la grille et armé de pneus durs, Alonso a pris son mal en patience durant la première moitié de l'épreuve, remontant jusqu'à la quatrième place alors que son premier arrêt se faisait encore attendre. La patience du double Champion du monde a fini par payer, puisqu'une apparition du Virtual Safety Car lui a permis de troquer ses gommes dures pour des mediums tout en conservant l'avantage sur son coéquipier et sur Daniel Ricciardo, qui avaient pris le départ devant lui.

"Ça a payé parce que le pneu dur donne une bonne fenêtre pour la voiture de sécurité, au cas où quelque chose se passe plus tard en course, on peut faire un arrêt gratuit", a commenté Alonso à l'arrivée. "C'est ce qui s'est passé aujourd'hui avec le Virtual Safety Car. Je me suis arrêté et j'ai gagné deux positions avec Esteban et Daniel, donc c'était meilleur pour ma course."

"Il y a eu de bonnes bagarres avec AlphaTauri et nous avons décroché une double arrivée dans les points, huitième et neuvième, ce qui est bon pour Alpine. Nous n'étions pas performants ce week-end mais nous avons tout de même bouclé un bon dimanche et marqué des points."

Le plan d'Alpine pour 2022 se met en marche

Le plan d'Alpine pour 2022 se met en marche

Sur une stratégie plus conventionnelle, Ocon a passé la course à se battre avec Leclerc, Ricciardo, Alonso et les AlphaTauri. Le rythme du Français était loin d'être ridicule mais le déploiement de la voiture de sécurité virtuelle a contrarié ses plans.

"C'était une course assez folle mais je suis heureux de finir l'année sur une bonne note, avec les deux Alpine dans les points et un bon rythme de notre côté", a-t-il indiqué. "Nous avons été perdants avec le VSC, nous avons perdu 12 secondes et deux positions, ce qui est dommage. Mais ce n'est pas grave, je suis heureux de la manière dont la saison s'est finie."

"C'était très serré, [j'ai passé] la plupart de la course avec Daniel, Yuki et quelques voitures devant. Vers la fin, lorsque nous avons été dépassés par Pierre et Fernando, il y a eu beaucoup de batailles. Donc c'était vraiment une course intéressante."

Lire aussi :

partages
commentaires
Photos - Les essais d'Abu Dhabi en images
Article précédent

Photos - Les essais d'Abu Dhabi en images

Article suivant

L'obscur comeback ayant lancé l'odyssée de Jordan en F1

L'obscur comeback ayant lancé l'odyssée de Jordan en F1
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021