Réactions
Formule 1 GP d'Espagne

Pérez explique sa sortie de piste à Barcelone

Éliminé dès la Q2 à Barcelone, Sergio Pérez explique l'excursion dans les graviers qui lui a coûté cher.

Sergio Perez, Red Bull Racing RB19

Tandis que Max Verstappen est seul au monde depuis le début du week-end au Grand Prix d'Espagne, la situation est tout autre pour son coéquipier Sergio Pérez. Ce dernier a vécu des qualifications particulièrement compliquées à Barcelone, où il a été éliminé dès la Q2 avec la onzième place.

Lire aussi :

Déjà en Q1, un Pérez en manque de performance était dans la zone rouge à cinq minutes du drapeau à damier, et il s'en est extirpé de justesse avec le 15e chrono. En Q2, le Mexicain est parti à la faute au début de son dernier run dans le virage 5, avec une longue excursion dans le bac à gravier.

"Les pneus surchauffaient, je n'arrivais pas à les remettre dans une bonne fenêtre de température et je n'avais simplement pas l'adhérence dans mon dernier tour", explique l'intéressé. "C'est dommage. Les conditions étaient délicates, et j'ai finalement perdu le contrôle de la voiture au virage 5."

Pérez a malgré tout pu poursuivre son run afin d'effectuer une ultime tentative chronométrée, mais celle-ci s'est soldée par le onzième temps, à un demi-dixième de la Q3. "J'imagine que j'avais des dégâts", lâche le pilote Red Bull, laconique.

Pendant ce temps, Max Verstappen se montrait dominateur en signant la pole position avec près d'une demi-seconde d'avance sur Carlos Sainz, sans même conclure son deuxième run de Q3. "La voiture était vraiment bonne", se délecte le Néerlandais. "Les qualifications ont commencé de manière un peu délicate avec la météo, mais une fois que ça a commencé à sécher et là en Q3, la voiture était sur des rails et il y avait vraiment, vraiment beaucoup de plaisir à rouler aujourd'hui."

Quant à Pérez, il va désormais lui falloir rebondir en course, ce qu'il a échoué à faire le week-end dernier à Monaco en s'élançant du fond de grille à cause d'un autre erreur coûteuse en qualifications. "Oui, c'est frustrant, mais ce n'est pas Monaco. C'est un circuit où nous pouvons faire la course et marquer beaucoup de points demain", conclut-il.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Accrochage avec Hamilton : Russell convoqué par les commissaires
Article suivant Hamilton croyait que Russell lui donnait son aspiration

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France