La rapidité du Red Bull Ring oblige à "être très précis"

Les pilotes Racing Point ont un avis similaire sur le Red Bull Ring, qui offre en qualifications le tour le plus rapide de la saison, et oblige les compétiteurs à ne commettre aucune erreur.

La rapidité du Red Bull Ring oblige à "être très précis"

Les pilotes Racing Point se préparent à la reprise et retrouvent tous deux le même défi en Autriche, celui d'un circuit court sur lequel il est bien trop punitif de commettre la moindre erreur. Un petit écart peut représenter la différence entre une élimination ou une qualification dans chacune des phases de la séance, et Lance Stroll y trouve là un aspect palpitant.

"C'est un circuit court et technique, qui donne l'impression d'être très étroit, mais il y a un très bon rythme", explique le Canadien. "Il dépasse tout juste la minute pour un tour de qualification, donc il faut réussir chaque virage. C'est presque comme une piste de karting, en ce sens. Chaque détail du tour et chaque centième de seconde compte. Ce genre de fractions peuvent être la différence entre deux ou trois positions sur la grille, et ça le rend excitant."

Lire aussi :

Pour Sergio Pérez, le fait de n'avoir le droit à aucune erreur ajoute de la pression, mais il loue également les qualités du tracé autrichien : "C'est un circuit difficile. C'est un tour très court et chaque virage est piégeux, donc il faut être très précis et s'assurer qu'ils sont tous parfaits. C'est assez différent de la plupart des circuits sur ce plan, car il y a davantage de pression que d'habitude sur les tours rapides. Le virage 3 est l'un des meilleurs défis. Il peut être difficile d'y trouver le point de corde, surtout dans le trafic, mais c'est un virage sympa que j'adore."

Le Mexicain aime venir en Autriche, même s'il n'aura certainement que peu d'occasions de profiter du pays cette année s'il veut limiter son exposition éventuelle au COVID-19. Il devra donc se contenter d'arpenter le Red Bull Ring, mais il trouve un autre motif de motivation auprès du sponsor principal de Racing Point, BWT, qui est basé dans le pays.

"J'ai couru là-bas pour la première fois en 2014, il y a donc quelques années. Je n'ai pas passé autant de temps en Autriche que je l'aurais voulu, hors du circuit, mais c'est un circuit que j'aime visiter. C'est un endroit unique avec un paysage superbe, vous avez l'impression d'être entouré par la nature. C'est aussi la course à domicile de BWT, qui nous a vraiment soutenu au fil des années, donc il est important pour nous de faire une belle course pour eux."

partages
commentaires
Encore trop tôt pour décider de l'avenir du GP des États-Unis

Article précédent

Encore trop tôt pour décider de l'avenir du GP des États-Unis

Article suivant

McLaren dévoile une livrée modifiée pour la MCL35

McLaren dévoile une livrée modifiée pour la MCL35
Charger les commentaires
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021