Prost : La 6e place est "de plus en plus compliquée" pour Renault

Après le Grand Prix du Brésil 2017 de Formule 1, où Renault a inscrit un point, Alain Prost, conseiller spécial de la structure française, a reconnu que l'objectif de sixième place serait "de plus en plus compliqué" à atteindre.

Pour éviter les problèmes du Mexique, Renault a rééquilibré la balance moteur en faveur de la fiabilité. Et cela s'est vu en piste, avec des R.S.17 incapables de se mêler à la lutte entre Williams, McLaren et Force India pour la septième position.

Malgré tout, Nico Hülkenberg est parvenu à s'emparer du dernier point en jeu, en terminant au dixième rang : "Un point, c’est le premier depuis Spa, je crois, pour Nico Hülkenberg donc on arrête un peu l’hémorragie, en tout cas de son côté", a analysé Alain Prost au micro de Canal+. "On arrête un peu l’hémorragie aussi de petits problèmes techniques. La fiabilité était vraiment pas mauvaise sur cette course."

Il ne cache cependant pas le fait que le Losange n'était pas dans le match : "L’analyse elle est assez simple et claire : c’est vrai qu'on était moins bien que ce que l’on pensait en course, mais on a tellement voulu assurer, d’une certaine manière, la performance ça se voit tout de suite, comme c’est assez serré quand même…"

"Il y a quand même deux catégories, presque trois : Mercedes et Ferrari, Red Bull un petit peu en retrait, puis on doit normalement se bagarrer avec Massa, Pérez, Alonso, mais on était un peu loin à cause de ça. Donc il faut rester positif : on a terminé, on va essayer de bien terminer le dernier Grand Prix à Abu Dhabi, mais c’est un peu décevant car on aurait pu, je pense, glaner un peu plus de points."

Glaner plus de points aurait en effet permis de s'approcher au plus près d'une écurie Toro Rosso qui a de nouveau connu un score vierge, pour faciliter l'objectif fixé de la sixième position, après la fin de l'illusion de la cinquième place.

"Ça reste l’objectif, mais il devient de plus en plus compliqué, c’est évident, parce que devant, quand on voit le niveau de performance des voitures, de tout le monde… Mais bon, il faut encore espérer, être fiable et puis on sait jamais, ça peut nous sourire à la dernière course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Interlagos
Pilotes Alain Prost , Nico Hülkenberg
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags interlagos, yas marina