Qualifs - Verstappen devance Norris d'un souffle

Max Verstappen a signé la pole position du Grand Prix d'Autriche devant Lando Norris.

Qualifs - Verstappen devance Norris d'un souffle

Q1 - Ocon inquiète

C'est une marée orange, entièrement acquise à la cause de Max Verstappen, qui accueillait les pilotes de la Formule 1 au coup d'envoi des qualifications du Grand Prix d'Autriche. Les fans du Néerlandais ont dû patienter quelques minutes de plus avant de le voir rouler, les Haas de Nikita Mazepin et Mick Schumacher se chargeant de nettoyer la piste en début de séance. Une fois Verstappen en piste, le pilote n'a pas tergiversé et a pris le meilleur temps en 1'04"249.

Lire aussi :

Pour l'instant, les promesses du vendredi n'ont pas donné suite chez Mercedes. Ni Lewis Hamilton ni Valtteri Bottas ne sont suffisamment rapprochés du temps de Verstappen pour être une menace sérieuse. Lando Norris s'est chargé d'être le deuxième homme de la Q1 devant Fernando Alonso. L'Espagnol a créé la surprise tandis que son coéquipier, Esteban Ocon, a connu sa deuxième élimination consécutive.

Éliminés en Q1 : Räikkönen, Ocon, Latifi, Schumacher, Mazepin

Q2 - Dans le chaos général, Russell tire son épingle du jeu

Stratégies divisées au coup d'envoi de la Q2 : pneus mediums pour Red Bull, Mercedes, Ferrari et McLaren, et pneus tendres pour Aston Martin, AlphaTauri, George Russell, Fernando Alonso et Antonio Giovinazzi. Sergio Pérez a désynchronisé ses relais en prenant la piste plusieurs minutes avant le reste du peloton. Le pari du Méxicain a néanmoins fonctionné puisqu'il occupait provisoirement la troisième place en regagnant les stands, à moins de trois dixièmes du meilleur temps de son coéquipier, 1'04"208, et dans le même millième que Lando Norris, deuxième. 

Pour sa dernière tentative, Daniel Ricciardo est revenu aux tendres alors que les pilotes Ferrari, dans la zone rouge également, ont poursuivi avec les mediums. Une très mauvaise décision puisque ni Charles Leclerc ni Carlos Sainz n'ont accédé à la Q3. Alonso était en passe d'y parvenir mais l'Espagnol est tombé nez à nez avec Sebastian Vettel, au ralenti, dans le dernier virage. Alors que la direction de course avait lourdement insisté sur l'interdiction de ralentir déraisonnablement dans le dernier secteur, il est certain que le quadruple Champion du monde risque gros...

S'étant tenu loin de l'embouteillage du dernier secteur, Russell, en pneus mediums, a décroché la première Q3 de Williams depuis le Grand Prix d'Italie 2018 ! Une performance remarquable.

Éliminés en Q2 : Sainz, Leclerc, Ricciardo, Alonso, Giovinazzi

Q3 - Verstappen résiste à la pression de Norris

Depuis le début de la journée, Max Verstappen a été étincelant, et il ne fait aucun doute que le Néerlandais avait toutes les cartes en main pour s'offrir une troisième pole position consécutive. Le pilote Red Bull n'a pas fait mentir les pronostics en signant d'entrée de jeu un temps impressionnant : 1'03"720, près de trois dixièmes devant Lando Norris et Lewis Hamilton.

Mais le pilote McLaren n'avait pas encore dit son dernier mot. Dans son ultime tentative de la journée, le Britannique a battu le record dans le premier secteur et a échoué à 48 millièmes de Verstappen sous le drapeau à damier ! Cela reste malgré tout une première ligne pour Norris, sa première en Formule 1, et une septième pole position pour Verstappen.

Lewis Hamilton n'a pu sauver que la deuxième ligne, derrière Sergio Pérez. Pierre Gasly s'est qualifié une nouvelle fois sixième, alors que George Russell s'est payé le luxe de devancer Lance Stroll au fond du top 10.

Austria Grand Prix d'Autriche - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'04.249  
2 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'04.345 0.096
3 Spain Fernando Alonso Alpine 1'04.472 0.223
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'04.506 0.257
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'04.563 0.314
6 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'04.596 0.347
7 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'04.782 0.533
8 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'04.833 0.584
9 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'04.841 0.592
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'04.846 0.597
11 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'04.906 0.657
12 United Kingdom George Russell Williams 1'04.907 0.658
13 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'04.927 0.678
14 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'04.967 0.718
15 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'04.977 0.728
16 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1'05.009 0.760
17 France Esteban Ocon Alpine 1'05.051 0.802
18 Canada Nicholas Latifi Williams 1'05.195 0.946
19 Germany Mick Schumacher Haas 1'05.427 1.178
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 1'05.951 1.702

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'03.927  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'04.258 0.331
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'04.376 0.449
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'04.412 0.485
5 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'04.415 0.488
6 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'04.483 0.556
7 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'04.493 0.566
8 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'04.518 0.591
9 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'04.547 0.620
10 United Kingdom George Russell Williams 1'04.553 0.626
11 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'04.559 0.632
12 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'04.600 0.673
13 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'04.719 0.792
14 Spain Fernando Alonso Alpine 1'04.856 0.929
15 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'05.083 1.156

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'03.720  
2 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'03.768 0.048
3 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'03.990 0.270
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'04.014 0.294
5 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'04.049 0.329
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'04.107 0.387
7 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'04.273 0.553
8 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'04.570 0.850
9 United Kingdom George Russell Williams 1'04.591 0.871
10 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'04.618 0.898

partages
commentaires
Ocon n'explique pas un déficit de performance qui "fait peur"

Article précédent

Ocon n'explique pas un déficit de performance qui "fait peur"

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix d'Autriche

La grille de départ du Grand Prix d'Autriche
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021