Qualifs - Bottas prive Hamilton d'une 100e pole

Valtteri Bottas a arraché la pole position du Grand Prix du Portugal, privant Lewis Hamilton d'une 100e réalisation historique.

Qualifs - Bottas prive Hamilton d'une 100e pole

Q1 - Norris au sommet, Ricciardo éliminé

Les qualifications ont commencé de manière studieuse sur l'Autódromo Internacional do Algarve, et la première salve de chronos a vu Lewis Hamilton réaliser un tour à un millième de sa référence des EL3, 1'18"726, qui l'aurait vu largement devancer la concurrence s'il n'avait pas dépassé les limites de la piste au premier virage. Le pilote Mercedes a ensuite commis un gros blocage de roue dans sa tentative suivante et n'a pu faire mieux que 1'19"493, à la cinquième place provisoire.

Lire aussi :

Ainsi, à six minutes du but, c'est Valtteri Bottas qui menait la danse en 1'19"205, devant Carlos Sainz, Sergio Pérez (parti en tête-à-queue dans les graviers à la fin de son run) et Max Verstappen, le top 5 complété par Hamilton se tenant en trois dixièmes. Les McLaren de Lando Norris et Daniel Ricciardo, les seules à avoir roulé en mediums au début de ce segment, étaient huitième et treizième respectivement, l'Australien devançant Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, les derniers qualifiés. On retrouvait dans la zone rouge Yuki Tsunoda, George Russell, Mick Schumacher, Nicholas Latifi et Nikita Mazepin, ce dernier à plus d'une seconde de la 19e place.

Les Red Bull n'ont pas jugé utile de reprendre la piste en fin de séance, pas plus que Sainz. Et là, ce fut le jour et la nuit chez McLaren : Norris s'est immiscé entre les Mercedes en tête du classement, avec un chrono de 1'18"794, tandis que son coéquipier Ricciardo a été éliminé pour une fraction de seconde, en 1'19"839 ! Tsunoda et Russell se sont sauvés, avec une nouvelle performance remarquable du pilote Williams, tandis que Lance Stroll fait également partie des victimes de cette première phase. Le Canadien est pourtant le seul pilote Aston Martin à disposer d'évolutions ce week-end.

Éliminés en Q1 : Ricciardo, Stroll, Latifi, Schumacher, Mazepin

Q2 - Vettel de retour en Q3

De nombreux pilotes ont pris la piste en mediums lors de la Q2, dans l'espoir de faire le meilleur temps avec ce composé et ainsi prendre le départ avec, comme le veut la réglementation. Et la dureté de ce composé n'a pas empêché Hamilton de signer le premier tour en 1'17 du week-end : 1'17"968, une demi-seconde devant Bottas ! Norris était à 0"023 du Finlandais, Esteban Ocon suivant un dixième plus loin, tous deux en tendres. Verstappen et Pérez n'ont pu faire mieux que cinquième et sixième en mediums, avec des temps de 1'18"650 et 1'18"845 respectivement.

À mi-séance, le top 10 était complété par Vettel (tendres), Charles Leclerc (mediums), Pierre Gasly (tendres) et Fernando Alonso (tendres), avec toutefois trois dixièmes d'écart entre le Français et l'Espagnol. Dans la zone rouge en revanche, trois pilotes étaient à moins d'un dixième de l'Alpine : Russell (mediums), Tsunoda (tendres) et Sainz (mediums). Quant à Antonio Giovinazzi et Räikkönen, ils avaient trois dixièmes de déficit sur Alonso avec les mediums.

Tous les pilotes ont repris la piste en pneus tendres, à l'exception de Leclerc (mediums) et d'Ocon (resté au stand). Sainz s'est hissé au septième rang, tandis qu'Alonso – devancé par Ocon de neuf dixièmes ! – a chuté à la 13e place, doublé par Giovinazzi et Russell également. Un Russell qui voit la Q3 lui échapper pour une fraction de seconde face à Gasly ; en revanche, Vettel y accède après 15 échecs consécutifs.

Éliminés en Q2 : Russell, Giovinazzi, Alonso, Tsunoda, Räikkönen

Q3 - Bottas pour sept millièmes

La Q3 a mal commencé pour Verstappen, qui a vu un chrono de 1'18"209 annulé pour non-respect des limites de la piste au virage 4, alors que ce temps l'aurait placé en tête de la hiérarchie. C'est Bottas qui a pris la première place à l'issue de la première salve de chronos, en 1'18"348... avec sept millièmes d'avance sur Hamilton. La concurrence était reléguée à plus d'une demi-seconde, à savoir Pérez, Sainz, Norris (en pneus usés), Leclerc, Gasly (pneus usés), Ocon et Vettel (pneus usés également).

Si tout le monde avait roulé en tendres, les Mercedes ont fait le pari de se lancer en mediums pour leur dernier run. Verstappen, lui, n'a pu faire mieux que 1'18"746, à quatre dixièmes des Flèches d'Argent, qui n'ont pas amélioré dans cette seconde tentative : c'était la pole pour Bottas, d'un souffle ! Hamilton en reste à 99 réalisations depuis le début de sa carrière.

Les Red Bull monopolisent la deuxième ligne, toujours devant Sainz. Ocon, Norris, Leclerc, Gasly et Vettel complètent le top 10, chacun ayant chaussé des pneus neufs pour cet ultime run.

Portugal Grand Prix du Portugal - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'18.722  
2 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'18.794 0.072
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'18.857 0.135
4 France Esteban Ocon Alpine 1'19.092 0.370
5 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'19.309 0.587
6 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'19.337 0.615
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'19.373 0.651
8 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'19.403 0.681
9 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'19.410 0.688
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'19.464 0.742
11 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'19.485 0.763
12 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'19.684 0.962
13 Spain Fernando Alonso Alpine 1'19.728 1.006
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1'19.748 1.026
15 United Kingdom George Russell Williams 1'19.797 1.075
16 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'19.839 1.117
17 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'19.913 1.191
18 Canada Nicholas Latifi Williams 1'20.285 1.563
19 Germany Mick Schumacher Haas 1'20.452 1.730
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 1'20.912 2.190

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'17.968  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'18.458 0.490
3 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'18.481 0.513
4 France Esteban Ocon Alpine 1'18.586 0.618
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'18.650 0.682
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'18.769 0.801
7 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'18.813 0.845
8 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'18.845 0.877
9 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'18.970 1.002
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'19.052 1.084
11 United Kingdom George Russell Williams 1'19.109 1.141
12 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'19.216 1.248
13 Spain Fernando Alonso Alpine 1'19.456 1.488
14 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'19.463 1.495
15 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1'19.812 1.844

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'18.348  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'18.355 0.007
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'18.746 0.398
4 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'18.890 0.542
5 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'19.039 0.691
6 France Esteban Ocon Alpine 1'19.042 0.694
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'19.116 0.768
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'19.306 0.958
9 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'19.475 1.127
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'19.659 1.311

partages
commentaires
Alfa Romeo demande une révision de la pénalité de Räikkönen à Imola

Article précédent

Alfa Romeo demande une révision de la pénalité de Räikkönen à Imola

Article suivant

La grille de départ du GP du Portugal

La grille de départ du GP du Portugal
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021