Räikkönen : "J’ai un bon feeling"

partages
commentaires
Räikkönen :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
25 mai 2017 à 16:04

Peu éloquent après les essais libres monégasques, Kimi Räikkönen lâche tout de même assez de petites billes sur la teneur de son début de weekend.

Kimi Räikkönen, Ferrari SF70-H
Kimi Räikkönen, Ferrari SF70H
Kimi Räikkönen, Ferrari SF70-H
Détail de l'arrière d'une Ferrari SF70-H
Le reflet de Kimi Räikkönen, Ferrari SF70-H, dans le casque d'un commissaire de piste
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Kimi Raikkonen, Ferrari, sur un scooter

Comme Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen a connu de bons préparatifs en amont du Grand Prix de Monaco, même si le pilote Ferrari est resté dans une division inférieure à celle de son équipier en EL2.

Capable de hausser son rythme entre les deux séances de près de huit dixièmes de seconde, comme cela est désirable à Monaco, le Finlandais s’installe dans la bonne dynamique contrairement au rivaux de l’équipe Mercedes.

Même si l’écart qui le sépare à pneus égaux de Vettel est immense – particulièrement pour un circuit aussi court que Monaco –, Räikkönen indique qu'il se réjouit du rythme de sa Ferrari sur les sorties prolongées, et que du travail reste à faire pour extraire un tour unique optimal en qualifications, crucial pour la suite du weekend.

Pensez-vous que votre auto est plus adaptée que celle de Mercedes à Monaco ?

Non… Je ne sais pas. Ce sera intéressant à voir. Nous avons connu deux séances paisibles. Nous avons fait notre travail normal, comme n’importe quel autre vendredi, à l’exception du fait que c’était jeudi cette fois.

Parlez-nous de cette journée…

C’est la même qu’un vendredi, sauf que c’est un jeudi ! C’est allé de mieux en mieux. Le ressenti de la voiture était bon dans les longs runs donc j’ai un bon feeling. Sur les runs plus courts, nous devons progresser un petit peu. Nous avons fait des changements ; ça a toujours fait progresser les choses, et c’est là l’essentiel. C’était du boulot normal.

Pourrez-vous vous battre pour la pole ?

Nous devons aller plus vite. Ça ne sera pas facile, mais nous allons essayer.

Que change le fait d’avoir des autos plus larges ici ?

Je pense que ça n’est pas très différent. Si nous avions débuté ici avec les nouvelles autos, ça aurait été plus délicat, mais nous nous y sommes habitués.

Article suivant
Stroll : "Si l'on ne touche pas le mur à Monaco, on n'est pas à la limite"

Article précédent

Stroll : "Si l'on ne touche pas le mur à Monaco, on n'est pas à la limite"

Article suivant

Button : "Une super expérience" avec des autos "gigantesques"

Button : "Une super expérience" avec des autos "gigantesques"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Catégorie Jeudi - Essais Libres 2
Lieu Monte Carlo
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Guillaume Navarro
Type d'article Réactions