Red Bull refuse que Ricciardo teste la Renault 2018

Pas de cadeau pour Renault : après s'être fait chiper Daniel Ricciardo pour 2019, Red Bull ne va pas laisser le Losange bénéficier des services de son pilote dès les essais de fin de saison.

Red Bull refuse que Ricciardo teste la Renault 2018
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Simon Rennie, ingénieur de piste chez Red Bull Racing
Carlos Sainz Jr, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Kimi Raikkonen, Ferrari
Charles Leclerc, Alfa Romeo Sauber C37
Charles Leclerc, Alfa Romeo Sauber F1 Team et Frederic Vasseur, directeur d'Alfa Romeo Sauber F1 Team

Les essais qui auront lieu sur le Circuit de Yas Marina fin novembre, quelques jours après le Grand Prix d'Abu Dhabi, seront la dernière opportunité de temps de piste avant les essais hivernaux du mois de février. Consacrés aux tests de pneus prototypes Pirelli, ils permettront probablement à certains pilotes comme George Russell, Pierre Gasly et Charles Leclerc de tester pour leurs nouvelles équipes respectives, puisqu'ils s'agit ici de transferts entre écuries "amies".

Lire aussi :

En revanche, si Renault a officiellement fait la requête auprès de Red Bull de libérer Daniel Ricciardo pour ces essais, la marque au taureau a décliné sans hésiter.

"Je n'ai pas le droit de tester", commente le principal intéressé, qui va laisser sa place à Gasly pour rejoindre Enstone en 2019. "Je ne peux pas piloter pour Red Bull, et ils ne veulent pas me laisser prendre le volant pour Renault. Ce n'est pas grave, je peux prendre des vacances !"

"Il sera encore sous contrat, donc il ne fera pas ces essais", explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, pour Motorsport.com. "On nous a demandé s'il était disponible, il est très clair qu'il ne l'est pas, donc c'est très simple. Ils ont juste demandé s'il était disponible, et il ne l'est pas. Il conserve des obligations à satisfaire jusqu'à la fin de son contrat."

Sauber espère que Ferrari libérera Räikkönen

Du côté de chez Sauber, où l'actuel titulaire Charles Leclerc va effectivement échanger de place avec le pilote Ferrari Kimi Räikkönen en 2019, le directeur d'équipe Frédéric Vasseur indique que la présence du Champion du monde 2007 au volant de la C37 pour ces essais n'est pas assurée mais ne se montre pas particulièrement inquiet à ce sujet.

"Nous allons devoir en discuter", déclare Vasseur pour Motorsport.com. "Cela a du sens pour nous, je pense que cela a du sens pour tout le monde. Pour toutes les équipes, cela a du sens d'avoir le feedback du prochain pilote. Nous allons discuter, nous ne sommes pas pressés. Nous pouvons discuter à Abu Dhabi !"

À noter qu'Antonio Giovinazzi, qui courra également pour l'écurie suisse en 2019, mènera les essais Pirelli à Mexico après le Grand Prix du Mexique. Conformément au programme établi en début de saison, il n'y aura alors qu'une Sauber en piste.

partages
commentaires
Tolérance zéro avec les limites de la piste à Austin

Article précédent

Tolérance zéro avec les limites de la piste à Austin

Article suivant

EL3 - Ferrari en mode qualifs, Hamilton à 73 millièmes de Vettel

EL3 - Ferrari en mode qualifs, Hamilton à 73 millièmes de Vettel
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021