La "Red Bull verte" d'Aston Martin déclarée conforme

Après enquête de la FIA, Aston Martin ne sera pas inquiété pour avoir introduit des évolutions ressemblant fortement à la Red Bull RB18.

La "Red Bull verte" d'Aston Martin déclarée conforme
Charger le lecteur audio

En débarquant à Barcelone avec une AMR22 fortement évoluée, Aston Martin a fait sensation en raison de la proximité de ses évolutions au niveau des pontons avec le concept de la Red Bull RB18. Les deux monoplaces vertes de Sebastian Vettel et Lance Stroll ont pris la piste lors des premiers essais libres du Grand Prix d'Espagne, mais la FIA a tenu à clarifier que le règlement avait bel et bien été respecté par l'écurie de Silverstone. 

On se souvient que, lorsqu'elle se nommait Racing Point en 2020, la structure s'était retrouvée au cœur d'une polémique pour s'être largement inspiré de Mercedes. Une pénalité de points au championnat constructeurs lui avait d'ailleurs été infligée (pour les écopes de frein arrière uniquement), tandis que le règlement avait été amendé pour les saisons à venir afin de bannir les techniques de rétro-ingénierie. C'est ce dernier point qui a été contrôlé par la FIA à Barcelone. 

"La FIA a effectué avant l'épreuve un contrôle de légalité de routine concernant l'évolution aérodynamique prévue par l'équipe Aston Martin pour le Grand Prix d'Espagne 2022 de Formule 1", précise un communiqué. "Au cours de ce processus, il est apparu qu'un certain nombre de caractéristiques de l'Aston Martin ressemblaient à celles d'un autre concurrent. La FIA a donc lancé une enquête pour vérifier la conformité avec l'article 17.3 du Règlement Technique, et en particulier le sujet de la 'rétro-ingénierie' et du potentiel transfert illicite de propriété intellectuelle."

"Les deux équipes ont pleinement collaboré avec la FIA dans cette enquête et ont fourni toutes les informations pertinentes. L'enquête, qui a comporté des vérifications de la CAO [conception assistée par ordinateur] et une analyse détaillée du processus de développement adopté par Aston Martin, a confirmé qu'aucun acte répréhensible n'avait été commis, et la FIA considère donc que les améliorations aérodynamiques d'Aston Martin sont conformes."

"L'article 17.3 définit et interdit spécifiquement la 'rétro-ingénierie', c'est-à-dire le processus numérique de conversion de photographies (ou d'autres données) en modèles de CAO, et interdit le transfert de propriété intellectuelle entre les équipes, mais cet article permet également que les designs des voitures soient influencés par ceux des concurrents, comme cela a toujours été le cas en Formule 1. Dans le cadre de l'analyse que nous avons effectuée, nous avons confirmé que le processus suivi par Aston Martin était conforme aux exigences de cet article."

Aston Martin ne sera donc pas inquiété et peut utiliser toutes les évolutions, qui ont été montées hier sur la monoplace de Lance Stroll et la nuit dernière – moyennant un joker de couvre-feu – sur celle de Sebastian Vettel.

Lire aussi :
partages
commentaires
Leclerc "réfléchira à deux fois" avant de piloter des anciennes F1
Article précédent

Leclerc "réfléchira à deux fois" avant de piloter des anciennes F1

Article suivant

Vettel n'attend pas "un bond en avant immédiat" pour Aston Martin

Vettel n'attend pas "un bond en avant immédiat" pour Aston Martin