Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

La "Red Bull verte" d'Aston Martin fait sensation à Barcelone

En grande difficulté depuis le début de la saison, Aston Martin a débarqué à Barcelone pour le Grand Prix d'Espagne avec une monoplace revue et corrigée, s'inspirant clairement de la Red Bull RB18.

La "Red Bull verte" d'Aston Martin fait sensation à Barcelone
Charger le lecteur audio

Les évolutions apportées par Aston Martin au Grand Prix d'Espagne ont fait sensation, et l'on parle déjà d'une "Red Bull verte" tant les similitudes avec la RB18 sont criantes. L'écurie britannique, qui n'a jamais hésité à copier d'autres concepts puisque l'on se souvient de la "Mercedes rose" lorsqu'elle s'appelait encore Racing Point, a visiblement adopté la même approche. Une démarche qui fait suite à un début de saison ratée et à des rumeurs insistantes qui ont précédé le Grand Prix d'Espagne quant à l'arrivée de nouveautés majeures à Barcelone sur l'AMR22.

La Red Bull RB18 aux mains de Sergio Pérez.

La Red Bull RB18 aux mains de Sergio Pérez.

On s'attendait à voir Aston Martin abandonner son concept au niveau des pontons afin de prendre une autre direction, toutefois pas aussi extrême que celle "zéro ponton" de Mercedes, qui demeure son motoriste et aurait donc pu inviter à cette tendance. La solution initiale, avec des pontons larges comprenant de nombreuses ouïes, a été mise de côté pour laisser place à un design qui se rapproche très fortement de celui de Red Bull. Un choix qui concerne à la fois les surfaces visibles, ayant une incidence sur le flux externe, mais également ce qui se cache sous la carrosserie.

Comparaison des radiateurs sur l'Aston Martin AMR22.

Comparaison des radiateurs sur l'Aston Martin AMR22.

Lire aussi :

Ce revirement de philosophie a nécessité des changements majeurs puisque les radiateurs, les refroidisseurs et les tuyaux ont tous été réorientés afin de s'adapter à ce nouveau concept aérodynamique. Auparavant, les composants internes de l'AMR22 étaient disposés de manière plus horizontale, permettant l'utilisation d'une zone creusée beaucoup plus importante sous les pontons.

Ce nouvel agencement a obligé l'écurie à faire machine arrière et à réorienter les composants logés dans les pontons, ce qui résulte en une carrosserie qui, d'extérieur, offre un aspect très similaire à la conception privilégiée par Red Bull depuis les essais hivernaux sur sa RB18.

Les similitudes s'étendent jusqu'au panneau de refroidissement en forme d'arc, qui remonte le long des pontons vers le panneau de carrosserie situé derrière le Halo, avec une fente au milieu du panneau de soutien. En revanche, Aston Martin n'a pas pu (ou voulu) reproduire l'ouverture supérieure que l'on trouve sur les pontons de la Red Bull. Dans ce domaine, le nouveau concept de l'AMR22 n'est pas aussi frappant que celui de la RB18, avec beaucoup moins d'ouverture à l'avant de l'assemblage.

Les pontons de la Red Bull RB18.

Les pontons de la Red Bull RB18.

partages
commentaires
New York a proposé à la F1 un site pour un Grand Prix
Article précédent

New York a proposé à la F1 un site pour un Grand Prix

Article suivant

Courses sprint : le veto de la FIA n'est pas lié à l'argent

Courses sprint : le veto de la FIA n'est pas lié à l'argent