Renault : L'accord sur le budget capé "plus urgent" que le règlement 2021

partages
commentaires
Renault : L'accord sur le budget capé "plus urgent" que le règlement 2021
Par :
25 mars 2019 à 07:39

Pour le directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul, se mettre d'accord sur un ensemble de règles financières devrait être la priorité dans les discussions sur l'avenir de la Formule 1 à partir de 2021.

Parmi l'ensemble des réglementations qui doivent entrer en vigueur dans le cadre de la révolution attendue en 2021 figure celle sur le plafond budgétaire. Ce type de limitation est depuis longtemps un sujet de débat au sein du paddock et cela a été renforcé dernièrement par le développement de plus en plus important des écuries soutenues par un autre constructeur. Les réunions du Groupe Stratégique et de la Commission F1 qui se tiendront la semaine prochaine à Londres doivent entériner des avancées sur le sujet.

Lire aussi :

"Il y a beaucoup de discussions entre les équipes, la F1 et la FIA, en particulier sur le budget capé", a déclaré Abiteboul à Motorsport.com."C'est un ensemble de nouvelles règles très complexe, et quelque chose qui n'existe pas [encore]. Donc chaque jour, chaque semaine, nous progressons pour répondre à certaines des préoccupations."

"En ce qui concerne Renault, comme nous pensons qu'il s'agit de quelque chose qui doit sérieusement être fait pour contenir les coûts pour être compétitif en F1, nous sommes grandement en faveur du budget capé. Est-ce la réponse parfaite ? Peut-être pas. Est-ce la meilleure réponse ? Probablement."

"C'est pourquoi nous travaillons très activement à la rendre aussi solide que possible et, selon notre évaluation finale, nous verrons si nous pouvons y être favorables, et s'il s'agit d'un bon moyen de dissuasion ou non. Beaucoup de progrès ont été réalisés dans ce domaine."

"Les règlements sont secondaires"

Quoi qu'il en soit, le directeur général de Renault F1 estime qu'il est important que des décisions soient prises rapidement afin que les écuries puissent commencer à réfléchir aux changements à faire et à leur volonté de signer ou non un nouvel Accord Concorde pour continuer à concourir dans le championnat. "Je pense que nous acceptons tous que tout le monde ait besoin d'une certaine forme de clarté avant l'été. Pour ce faire, nous devons sérieusement faire bouger les choses, en particulier sur le plan financier, sur le plan de la gouvernance."

Lire aussi :

"Pour moi, les trois choses qui ne peuvent pas attendre sont la redistribution financière, la gouvernance et le budget capé ; tout ce qui est lié au business, et à la viabilité du modèle économique, est important, parce que ça va définir si la F1 est toujours une plateforme attirante pour 2021."

"Ensuite, je dirais presque que les règlements sont secondaires. Une fois le budget capé introduit, alors nous passerons à la détermination du coût des règlements et puis ils pourront quasiment définir la réglementation qu'ils veulent. C'est notre opinion. C'est pourquoi cet aspect en particulier est très important à régler."

Le risque de se mettre tout le monde à dos

Cyril Abiteboul a bien conscience du fait qu'il est compliqué pour la Formule 1 et la FIA de parvenir à trouver des solutions qui vont satisfaire toutes les équipes, mais pour lui c'est le prix à payer pour assurer un futur radieux au championnat. "Je pense que c'est complexe. Ils essaient de réconcilier des équipes qui ont des modèles économiques différents, des structures très distinctes."

Lire aussi :

"Actuellement, il semble qu'ils ne sont pas préparés à énerver quiconque. Le risque et le danger est qu'en faisant cela, ils finissent par énerver tout le monde. C'est pourquoi je pense que cela prend beaucoup de temps pour trouver quelque chose qui puisse satisfaire tout le monde. Je peux voir d'où ils viennent, je peux comprendre leur point de vue. Mais je pense que l'essentiel est de faire en sorte que la F1 soit et reste attractive."

"Pour l'instant, on dirait qu'ils ont peur de perdre une équipe, deux équipes, trois équipes. Je pense que ce qui est vraiment important est, plutôt que de vivre dans la peur, de faire de la F1 une plateforme de nouveau suffisamment attractive pour attirer des équipes, afin de n'être pris en otage par personne."

Article suivant
Tous les casques des pilotes F1 en 2019

Article précédent

Tous les casques des pilotes F1 en 2019

Article suivant

Wolff : Le dépassement sur Ferrari montre la puissance du Honda

Wolff : Le dépassement sur Ferrari montre la puissance du Honda
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu