"Réplique de la Ferrari" 2017, la Haas ne surprend plus vraiment

partages
commentaires
Par : Fabien Gaillard
23 mars 2018 à 10:32

Après avoir été la surprise des tests de Barcelone, Haas F1 continue d'impressionner dans le paddock, où la plupart des acteurs interrogés estiment que la structure américaine confirme ses dispositions hivernales.

Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Fernando Alonso, McLaren
Romain Grosjean, Haas VF-18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, signe des autographes
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 Ferrari

Le temps signé en supertendres par Kevin Magnussen au sortir des essais catalans avaient largement éveillé les esprits sur la possibilité que l'équipe de Kannapolis se situe plus haut dans la hiérarchie que la huitième place finale de ses deux premiers exercices en Formule 1.

Lors des Essais Libres 2, et même s'il faut toujours demeurer prudent en l'absence de données précises sur les programmes des écuries, Romain Grosjean a placé la VF-18 en sixième position, à sept dixièmes du meilleur temps de Lewis Hamilton mais surtout une demi-seconde devant la seconde écurie hors top 3, à savoir McLaren.

Et parmi les autres structures, on ne manque globalement pas de souligner que les promesses de Barcelone semblent se matérialiser dès Melbourne. Ainsi, quand il est demandé à différents acteurs du grand cirque si voir Haas aussi bien placé est une surprise, voici leurs réponses :

 Fernando Alonso, McLaren : "Non, pas vraiment. Nous savions que Haas était probablement la plus grosse surprise, ils ont évidemment une réplique de Ferrari de l'an passé et ils ont gagné ici [en 2017]. Ils vont être très forts dans la première partie de la saison et avec un peu de chance, nous allons nous rapprocher d'eux."

"Haas semble aller très vite et est peut-être juste derrière les équipes du top 3. Ils vont être difficiles à battre, surtout lors de la première course et de la première partie de saison."

 Carlos Sainz, Renault : "Pour nous, [ce n'est pas une surprise] non plus. Ils ont été rapides lors des essais de pré-saison et nous avons gardé un œil sur eux parce qu'ils étaient vraiment, vraiment rapides. Malheureusement, ils semblent être un demi-cran devant le reste du peloton, mais avec un peu de chance nous allons pouvoir revenir bientôt."

 Daniel Ricciardo, Red Bull : "On dirait. En tests, ils ont fait parler. Tout le monde sait que Red Bull, Ferrari et Mercedes sont rapides, il est toujours question de savoir qui est l'équipe suivante. Il semblait que ce soit Haas et aujourd'hui Grosjean a été très rapide, donc on dirait qu'ils sont au niveau des temps qu'ils ont fait le mois dernier."

 Sebastian Vettel, Ferrari : "Je pense qu'il est un peu tôt pour le dire. Haas a laissé une forte impression à Barcelone, au moins aujourd'hui sur un tour ils ont semblé à l'aise. Je n'ai pas vu grand-chose d'autre. Je pense qu'il faut attendre pour vraiment confirmer. [...] Je n'exclurais pas, je ne sais pas, McLaren aussi. Ils n'ont pas fait énormément de choses lors des tests, donc il est difficile de juger où ils se situent."

Avec Erwin Jaeggi, Pablo Elizalde et Adam Cooper

Prochain article Formule 1
Les nouveautés techniques sur les F1 à Melbourne

Article précédent

Les nouveautés techniques sur les F1 à Melbourne

Article suivant

Leclerc, réaliste : "On est très loin"

Leclerc, réaliste : "On est très loin"