Ricciardo a confiance en Red Bull pour gérer la rivalité avec Verstappen

Daniel Ricciardo ne pense pas que Red Bull Racing aura des difficultés à gérer la lutte entre lui et son coéquipier Max Verstappen.

Ricciardo a confiance en Red Bull pour gérer la rivalité avec Verstappen
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing lors de la conférence de presse de la FIA avec son équipier Max Verstappen, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo et Max Verstappen, Red Bull Racing
Le quatrième, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 sort de sa voiture à côté de son équipier Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 dans le Parc Fermé
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12, Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12

Le jeune pilote néerlandais a rejoint Red Bull Racing à partir du Grand Prix d'Espagne 2016, qu'il a remporté de manière éclatante après avoir fait ses débuts en F1 chez Toro Rosso. Il a ensuite été l'une des stars de la deuxième partie de saison dernière. Néanmoins, Daniel Ricciardo a su réagir, terminant au rang de troisième homme derrière les deux pilotes Mercedes, et décrochant lui aussi une victoire, en Malaisie.

Incontestablement, Red Bull dispose d'un duo de pilotes ultra compétitif, et Ricciardo se félicite de voir que la rivalité entre eux deux a été très bien gérée jusqu'à présent, tant par les principaux intéressés que par leur équipe. L'Australien ne doute pas que ce sera toujours le cas à l'avenir.

"C'est difficile de faire des prédictions sur ce qui se passera ou ne se passera pas, mais je crois que [en 2016] nous avons vécu des bagarres loyales, et celle de la Malaisie a été décisive pour la victoire. J'ai trouvé que Max l'avait vraiment bien gérée", explique Ricciardo à Motorsport.com.

"Ça dépend comment les choses évoluent, mais jusqu'à présent, je crois que nous avons géré ça comme des hommes. Il y a eu du respect. Les quelques fois où il m'a battu, j'étais bien sûr déçu ; je n'aime pas perdre. Mais j'ai reconnu qu'il pilotait très bien et qu'il faisait ce qu'il avait à faire."

"Je crois que, si nous sommes attentifs à ça et que nous pouvons gérer la défaite, dire 'Il a fait du meilleur travail ce jour-là', mais apprendre de ça pour être meilleurs, alors ça devrait aller. Ce n'est jamais facile d'être battu, mais je crois que ça ira."

Ricciardo précise d'ailleurs que, selon lui, Red Bull n'aura pas besoin de modifier son approche tant que Verstappen et lui ne s'accrocheront pas en piste.

"Jusqu'à présent, je crois que Red Bull a très bien fait les choses", souligne-t-il. "Si nous nous qualifions côte-à-côte, ils nous disent seulement 'Soyez prudents au premier virage, ne ruinez pas la course de l'autre', mais au-delà de ça, nous sommes autorisés à faire la course, à nous battre durement, mais sans contact."

"Nous pouvons nous défendre et attaquer comme si nous étions avec n'importe quel autre concurrent… mais juste avec le pourcentage de respect supplémentaire en sachant que, si nous touchons l'autre, alors nous laissons tomber les 600 ou 700 personnes qui travaillent pour l'équipe."

"Néanmoins, je crois que Red Bull a un bon équilibre. Je n'ai jamais été effrayé de me battre avec Max, l'équipe n'a jamais eu à dire 'Regardez les gars, vous ne pouvez pas faire ci ou ça'. Alors je crois que c'était la bonne approche et qu'ils devraient continuer comme ça."

Propos recueillis par David Malsher

partages
commentaires
Quand Valentino Rossi flirtait avec la F1 et Ferrari

Article précédent

Quand Valentino Rossi flirtait avec la F1 et Ferrari

Article suivant

Magnussen - Vandoorne "très chanceux" d'arriver en F1 maintenant

Magnussen - Vandoorne "très chanceux" d'arriver en F1 maintenant
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021