Renault en difficulté face au manque de pièces

partages
commentaires
Renault en difficulté face au manque de pièces
Par :
19 févr. 2019 à 14:27

La panne de DRS qui a provoqué la spectaculaire sortie de piste de Daniel Ricciardo ce matin n'arrange pas les affaires de Renault F1 Team, déjà en manque de pièces pour ces essais.

Renault n'a pas caché être à la limite quant à la mise en piste de la R.S.19, si bien que le shakedown réalisé samedi était initialement en doute. Le Losange a finalement réalisé le roulage prévu, aussi bien pour le déverminage que concernant les essais de cette semaine, mais les pièces de rechange sont rares.

Lire aussi :

Or, Daniel Ricciardo s'est fait une belle frayeur quand la lame supérieure de son aileron arrière s'est envolée alors qu'il était dans la ligne droite des stands. L'Australien a donc abordé le premier freinage à plus de 300 km/h avec une perte d'appui non négligeable et est logiquement parti en tête-à-queue, se maintenant miraculeusement à l'écart du mur.

"Quand [le DRS] marche, ça va !" sourit-il. "Mais quand il a cassé... c'est comme entrer dans le virage avec le DRS ouvert ! Dès que j'ai freiné, j'ai perdu le contrôle de la voiture, je suis parti en tête-à-queue."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team discute avec les journalistes

"Ce sont des nouvelles pièces. Le DRS est un peu différent de l'an dernier, avec un plus grand gain. Je ne sais pas, peut-être que cela crée plus de force et de charge. J'arrivais très vite – heureusement que nous n'avons pas percuté le mur, nous aurions perdu plus de temps ! Il faut tirer des leçons des petites erreurs."

"Nous avons évité le mur, et je suis rentré au stand pour réparer l'aileron arrière. Cela prend du temps, et des pièces – nous n'en avons pas beaucoup. Ma matinée était terminée après ça."

Ambassadeur et conseiller de Renault, le quadruple Champion du monde Alain Prost confirme que le roulage actuellement mené par Renault n'est pas pleinement représentatif en raison de l'absence de certains éléments prévus pour la R.S.19.

"Pour l'instant, nous n'avons pas fait grand-chose, en partie parce que la voiture était un peu en retard ; nous n'avons pas toutes les pièces et nous avons eu un problème avec l'aileron arrière ce matin, ce qui n'aide pas non plus", commente Prost. "Mais cette semaine, il s'agit de tout mettre en place. Les vrais essais, ce sera la semaine prochaine. Ce sera très différent, à mon avis."

"Plus on peut faire de tours, mieux c'est, donc nous sommes quand même déçus. Nous allons continuer de travailler même si nous n'avons pas les bonnes pièces. Un ou deux jours peuvent faire une grande différence."

Daniel Ricciardo, Renault Sport F1 Team R.S. 19

Première sensation "encourageante"

Si Ricciardo a dû se contenter de 28 tours en quatre heures d'essais à cause de cette défaillance, il tire néanmoins une certaine satisfaction de la monoplace qu'il continue de découvrir.

"Je n'ai fait qu'un long relais ce matin, mais il était très encourageant", poursuit le nouveau pilote Renault. "Ma référence est la Red Bull de l'an dernier, mais le comportement de la voiture est encourageant à ce stade. Par rapport au comportement que j'attends des pneus sur un long relais, j'ai trouvé que la fin du relais – avec des 1'23 puis à nouveau des 1'22 – était relativement bonne, relativement encourageante."

Lire aussi :

Enfin, quant à la concurrence : "Ferrari est compétitif, ils seront au rendez-vous et ce n'est pas une surprise. C'est la seule équipe qui se démarque pour l'instant."

C'est Nico Hülkenberg qui est au volant de la Renault R.S.19 cet après-midi.

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 19
 
Article suivant
Barcelone - Les nouveautés techniques en images

Article précédent

Barcelone - Les nouveautés techniques en images

Article suivant

Performance et fiabilité : Honda croit au bon compromis

Performance et fiabilité : Honda croit au bon compromis
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Catégorie Mardi
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu