Sainz a dû "copier" le pilotage de Leclerc chez Ferrari

Surpris par le style de pilotage de Charles Leclerc, Carlos Sainz n'a eu d'autre choix que de s'en inspirer afin d'être performant chez Ferrari, révèle le principal intéressé.

Sainz a dû "copier" le pilotage de Leclerc chez Ferrari

Cinquième du championnat du monde des pilotes, Carlos Sainz pouvait difficilement rêver mieux pour sa première saison à la Scuderia Ferrari. L'Espagnol a su s'illustrer lors de courses mouvementées pour signer quatre podiums tout en profitant d'une fiabilité quasi impeccable, puisqu'il a fini dans le top 11 lors des 29 derniers Grands Prix en date. Ces facteurs lui ont permis de marquer cinq points et demi de plus que son coéquipier Charles Leclerc, qui avait pourtant peut-être un léger avantage en matière de performance pure.

Ce n'était pas gagné pour Sainz, qui n'a eu qu'une journée et demie d'essais hivernaux pour s'adapter à sa nouvelle écurie, lui qui avait disputé les deux saisons précédentes chez McLaren. Avec un pilote de la trempe de Leclerc à ses côtés, il a fallu s'adapter, ce qu'il a fait sans a priori.

"Dès le moment où je suis arrivé aux essais hivernaux à Bahreïn, j'avais beaucoup de choses à apprendre de Charles", souligne Sainz. "La manière particulière dont il pilotait la Ferrari pour être aussi rapide qu'il l'a été toute l'année, j'ai dû m'y adapter. J'ai dû copier beaucoup de choses que je voyais sur les données. Parfois, c'était difficile de croire qu'il était possible de faire ça, et c'était tellement rapide que c'en était même un peu choquant."

"Peu à peu, en m'adaptant et en essayant d'apprendre de lui, je suis parvenu à atteindre un bon niveau. Il reste des domaines dans lesquels il demeure bien plus fort que moi, alors que nous abordons la trêve hivernale. Nous allons échanger des informations et essaierons de devenir tous deux de meilleurs pilotes en apprenant l'un de l'autre."

Charles Leclerc, Ferrari SF21, Carlos Sainz Jr., Ferrari SF21

Charles Leclerc devance Carlos Sainz à Mexico

Cependant, l'échange n'était pas à sens unique, puisque Leclerc estime également avoir pu progresser grâce à l'arrivée de Sainz à Maranello. "Nous avons beaucoup appris", estime le Monégasque. "Comme toujours, quand on a un nouveau coéquipier, on apprend – par exemple les nouvelles manières dont Carlos aborde les week-ends de course, la façon dont il travaille, son talent, sa vitesse pure, la manière dont il prend les virages. Il a connu une année incroyable, il m'a énormément poussé à essayer d'être plus performant à chaque course. Ça a été extrêmement intéressant."

"Je pense que l'un des points forts de Carlos est peut-être la gestion de la course et la gestion des pneus, qui ont probablement été ma faiblesse en 2019. J'ai beaucoup progressé en tant que pilote en 2020, puis cette année à nouveau, et c'est en partie grâce à Carlos."

Sainz et Leclerc ont franchi le drapeau à damier l'un derrière l'autre, avec moins de quatre secondes d'écart, lors de quatre des cinq dernières manches de la saison 2021, signe du niveau de compétitivité et d'homogénéité de performance qu'ils ont atteint. "Je pense que cette bataille serrée est ce qui va nous mener, Charles et moi, à un meilleur niveau l'an prochain, et ça va également bénéficier à Ferrari. C'est un super coéquipier à avoir, en plus d'être un mec génial et super cool comme équipier", conclut l'Ibère.

Lire aussi :

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 préfère "rester silencieuse" après la polémique d'Abu Dhabi
Article précédent

La F1 préfère "rester silencieuse" après la polémique d'Abu Dhabi

Article suivant

Bilan 2021 - Nikita Mazepin, coincé en Formule 1,5

Bilan 2021 - Nikita Mazepin, coincé en Formule 1,5
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021