Sainz étonné par la manière dont Ferrari l'a observé

Carlos Sainz ne pensait pas avoir été observé d'aussi près par Ferrari avant d'entamer les discussions pour rejoindre la Scuderia en 2021.

Sainz étonné par la manière dont Ferrari l'a observé

Après avoir décidé de ne pas prolonger le bail de Sebastian Vettel, Ferrari a jeté son dévolu sur Carlos Sainz pour remplacer l'Allemand en 2021. Le choix a parfois surpris, le nom de Daniel Ricciardo circulant alors comme celui de la recrue idéale pour la Scuderia. Pourtant, à Maranello, la décision de recruter le pilote espagnol chez McLaren était déjà mûrement réfléchie. L'intéressé a été le premier surpris par le niveau de connaissance qu'avait de lui sa future écurie. Une preuve de plus que rien n'est laissé au hasard en F1, et que chaque structure ne conçoit pas sa short-list à la va-vite, loin s'en faut. 

"Je n'ai jamais cessé de penser à la façon dont je suis observé en F1, car tout ce qui se passe ici est étudié", confie Sainz. "Lors des premières discussions avec Ferrari, j'ai été surpris par l'analyse très poussée qu'ils avaient faite de ma carrière en sport automobile, avec chaque équipe, dans chaque catégorie… Je pensais qu'ils ne m'observaient peut-être pas autant, mais les équipes vous regardent beaucoup. En ce sens, ça m'a ouvert les yeux sur le fait que même si l'on ne vous voit pas à la télévision ou qu'une 12e place vous paraît insignifiante, toutes les équipes analysent ce que vous faites. Ce n'est pas nouveau, mais c'est une bonne surprise."

Lire aussi :

Fixé sur son sort, Sainz rejoindra la Scuderia après une deuxième saison bouclée chez McLaren. Compte tenu de la crise du coronavirus, il découvrira l'an prochain une monoplace qui sera la même que l'actuelle SF1000 utilisée par Ferrari, en raison du gel des châssis. De quoi donner envie de regarder déjà de près ce dont est capable la monoplace rouge, qui a déçu à Spielberg ?

"C'est sûr que je regarderai, mais je vais essayer de ne pas perdre ma concentration", prévient-il. "Car j'ai déjà beaucoup de choses à penser avec les voitures roses, jaunes, et l'autre orange. Je garderai un œil sur les voitures rouges car je suis toujours ce qui se passe entre Mercedes, Ferrari et Red Bull, mais juste un peu, car je vais devoir rester très concentré sur ma saison."

Une saison durant laquelle il voit déjà la rivalité interne se durcir sur le plan sportif avec Lando Norris, qui vient de décrocher en Autriche son premier podium. Devancer son jeune coéquipier − avec lequel il s'entend à merveille − demeure important avant d'aller se frotter à Charles Leclerc. 

"Pour tout pilote, il est important de terminer devant son coéquipier", rappelle Sainz. "Cette année sera la deuxième de Lando, qui a déjà fait une très bonne première saison et a davantage d'expérience pour faire mieux. Ce sera un rival difficile. Mais Lando et moi travaillons beaucoup l'un pour l'autre. À chaque course nous planifions les stratégies pour essayer de finir avec les deux voitures le plus haut possible. Chez McLaren, la priorité reste l'équipe, et ensuite de voir qui finit devant l'autre. Nous espérons que cette rivalité continuera à être aussi bonne que lors de la première année. Nous continuerons à apprécier cette rude mais saine rivalité." 

Propos recueillis par Jose Carlos de Celis  

partages
commentaires
Les nouveautés techniques de Mercedes, Red Bull et Renault
Article précédent

Les nouveautés techniques de Mercedes, Red Bull et Renault

Article suivant

Mercedes : En l'état, le souci de fiabilité peut être récurrent

Mercedes : En l'état, le souci de fiabilité peut être récurrent
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021