La sortie des stands inquiète pour la course à Portimão

Malgré une petite modification apportée samedi, la sortie des stands sur le circuit de Portimão suscite des inquiétudes avant le Grand Prix du Portugal.

La sortie des stands inquiète pour la course à Portimão
Charger le lecteur audio

À Portimão, la sortie des stands préoccupe les pilotes en vue du Grand Prix du Portugal, dont le départ sera donné ce dimanche à 14h10. Certains d'entre eux redoutent des situations dangereuses si une monoplace ressort des stands dans le trafic en course, alors que l'aménagement tel qu'il est pensé renvoie les F1 en piste juste avant le premier virage.

Dès vendredi soir, après les premiers essais libres, les pilotes ont identifié le souci en précisant que la sortie des stands les contraignait à suivre une trajectoire trop resserrée vers le premier virage, provoquant une trop grande différence de vitesse avec les monoplaces arrivant lancées à cet endroit. Un changement a été apporté dès samedi avec un déplacement de la ligne blanche délimitant la sortie des stands, permettant ainsi de prendre un peu plus d'angle sur la gauche afin d'aborder le premier virage. Néanmoins, en dépit de cette évolution, les inquiétudes demeurent.

Lire aussi :

"Ils ont fait du mieux qu'ils pouvaient pour déplacer cette partie de la pitlane", constate Alexander Albon. "Mais ça reste incroyablement serré. Je comprends pourquoi ils ont fait ça, car si quelqu'un est trop agressif au premier virage, où c'est à l'aveugle, on ne veut pas qu'il heurte une voiture qui sort des stands par l'arrière. Ce sera vraiment difficile. Je pense que ce pourrait être assez dangereux d'aborder le premier virage si une voiture sort des stands."

Daniel Ricciardo a confirmé que le sujet avait été discuté lors du briefing des pilotes vendredi soir. "Ils ont ouvert un peu la ligne afin de nous aider un peu, mais disons que c'est une solution partielle, ce n'est pas la plus chouette des sorties de stands", précise l'Australien. "Évidemment, en course tout peut arriver, mais en qualifications ou en essais libres, si l'on sort des stands, je pense qu'il faut laisser passer le gars qui arrive, ce n'est pas à celui qui est dans son tour de faire le job."

Aux yeux des pilotes, le principal problème surviendra si deux monoplaces sont en lutte pour une position et que l'une d'entre elles sort des stands, comme le souligne Esteban Ocon. "La ligne a bougé un petit peu, ce qui aide à l'entrée du virage 1, mais ça reste super serré", prévient le Français. "Si l'on se bat contre une voiture en sortant des stands, que les deux sont côte à côte, ce sera dur de conserver sa place. Il faut prendre un tel angle par rapport aux autres voitures que ce pourrait être compliqué."

Si Portimão venait à conserver sa place au calendrier à l'avenir, la FIA pourrait demander aux organisateurs de procéder à des modifications afin de faire sortir les voitures des stands après le premier virage du tracé.

partages
commentaires
La FIA parle d'un incident inédit survenu à Portimão
Article précédent

La FIA parle d'un incident inédit survenu à Portimão

Article suivant

Grosjean : "La Haas 2020 est une catastrophe pour moi"

Grosjean : "La Haas 2020 est une catastrophe pour moi"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021