Grosjean : "La Haas 2020 est une catastrophe pour moi"

Désormais sur le départ chez Haas, Romain Grosjean ne prend plus de gants lorsqu'il s'agit d'évoquer sa monoplace actuelle… ou les précédentes !

Grosjean : "La Haas 2020 est une catastrophe pour moi"

La Haas VF-20 est de loin la voiture la moins compétitive de l'écurie américaine depuis ses débuts en Formule 1, du moins par rapport à la concurrence, Romain Grosjean et Kevin Magnussen ayant toutes les peines du monde à s'extirper de la Q1 en qualifications (ils n'y sont parvenus que six fois sur 24 possibles) et à entrer dans le top 10 en course (chacun y est arrivé une fois).

Lire aussi :

Grosjean ne cache pas que la VF-20 non seulement est lente mais de surcroît ne se comporte pas comme il le voudrait. "La Haas de 2020 est une catastrophe pour moi. En termes de pilotage c'est vraiment la voiture antinomique au possible par rapport à ce que j'aime. Mais je ne m'en sors pas mal", estimait jeudi celui qui a signé une belle neuvième place au Grand Prix de l'Eifel.

"Je pense que nous avons su travailler autour, j'ai su m'adapter aussi, et ce n'était peut-être pas forcément une de mes forces, puisque j'ai été un peu formaté dans un type d'apprentissage, qui fait que c'était difficile d'en sortir. Quand tu arrives à le faire fonctionner et que tu fais six podiums d'affilée (sic) avec une bonne voiture, tu te dis 'voilà, c'est la façon dont ça fonctionne'." Lors de la saison 2013, avec l'écurie Lotus, Grosjean avait signé quatre podiums en cinq Grands Prix.

Le Français regrette ainsi de ne pouvoir retrouver une si bonne sensation au volant de sa monoplace actuelle. "Sentir dans la voiture qu'elle a le grip et que ce que tu vas lui demander va se réaliser, c'est le plus beau feeling en Formule 1. Quand tu as une voiture qui va bien, tu as envie de faire quelque chose, tu sens que la voiture est capable de le faire, tu le fais et ça marche. Ce n'est pas le cas avec la 2020. Ni les cinq dernières", sourit-il.

En tout cas, les qualifications du Grand Prix du Portugal n'ont pas livré un verdict permettant de relever la tête, Grosjean s'étant qualifié 18e juste devant Magnussen. "Malheureusement, je pense qu'on a la plus mauvaise voiture du paddock, mais on n'est pas derniers. On va se contenter de ça", a-t-il alors lâché au micro de Canal+.

"C'est un peu malheureux à dire mais c'est ce qu'on a aujourd'hui. On le sait. Le moteur n'est pas extraordinaire, mais Ferrari arrive à faire des progrès. Alfa est devant nous. En plus, depuis le début du week-end, on a d'énormes problèmes de surchauffe sur ma suspension arrière, ce qui fait que la voiture n'arrête pas de changer de hauteur de caisse. C'est un peu technique, mais en gros, ça veut dire que d'un tour à l'autre, je n'ai jamais le même équilibre et on n'arrive pas à trouver le problème, donc demain ça risque d'être compliqué."

partages
commentaires

Voir aussi :

La sortie des stands inquiète pour la course à Portimão
Article précédent

La sortie des stands inquiète pour la course à Portimão

Article suivant

Mercedes soutient le gel des moteurs dès 2022 pour aider Red Bull

Mercedes soutient le gel des moteurs dès 2022 pour aider Red Bull
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021