Pour Steiner, les grilles inversées méritaient un essai

La Formule 1 ne va pas tester les grilles inversées lors de la saison 2020, au grand dam de Günther Steiner.

Pour Steiner, les grilles inversées méritaient un essai

Les grilles inversées ont été envisagées pour pimenter certains week-ends de Grand Prix, dans un contexte où plusieurs circuits vont accueillir deux courses cette année. Il était ainsi question de remplacer les qualifications du deuxième Grand Prix sur une même piste par une course où la grille de départ serait l'ordre inverse du championnat des pilotes, mais à ce stade tardif, l'unanimité était requise, et Mercedes s'y est opposé.

Lire aussi :

Directeur de Haas F1 Team, Günther Steiner n'est pas convaincu du bien-fondé des grilles inversées mais estime qu'il aurait été judicieux d'effectuer un test grandeur nature. "Je ne suis pas contre", déclare l'Italien pour Motorsport.com. "Nous avions une opportunité, vu que nous n'avons jamais eu deux courses au même endroit d'une semaine sur l'autre. Pour chambouler la hiérarchie, je pense que ç'aurait été une bonne opportunité d'essayer ça et de voir ce que ça donne. Puis nous pouvions décider si c'était un artifice, si l'on aimait ou non. Je dis toujours que je suis toujours prêt à tester quelque chose."

Il aurait effectivement été simple d'abandonner l'idée si celle-ci ne donnait pas satisfaction. "Il faut toujours avoir la force de dire que si ça n'a pas fonctionné, on ne va pas s'entêter et dire 'parce qu'on l'a essayé, on va continuer de le faire car je veux me donner raison'. Si nous le testions deux fois cette année… Nous ferions deux courses, puis nous évaluerions ça, nous écouterions ce que les gens ont à dire, et nous nous demanderions si ça vaut le coup."

"Ensuite, si la F1 voit ça comme un artifice, alors laissons tomber et ne recommençons pas. Nous n'aurons plus deux courses sur le même circuit à l'avenir, donc il n'y a pas de raison d'en refaire. Si c'est fantastique, discutons de la possibilité d'en faire lors de toutes les courses normales. Je suis toujours en faveur d'essayer les choses, et par conséquent, j'aurais voté pour, oui."

Rappelons que les grilles inversées telles qu'elles sont mises en œuvre en Formule 2 et en FIA F3, avec l'inversion du top 8 de la première manche pour la course du dimanche (inversion du top 10 en FIA F3 à partir de 2020), sont différentes. En revanche, W Series avait tenu une course hors championnat avec une grille inversant le classement général à Assen l'an passé. Megan Gilkes, lanterne rouge et placée en pole position, s'était imposée avec trois millièmes de seconde d'avance sur la candidate au titre Alice Powell, remontée depuis le fond du peloton.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Marko et Hamilton : les dessous d'une fake news

Article précédent

Marko et Hamilton : les dessous d'une fake news

Article suivant

Que change le nouveau protocole dans les garages ?

Que change le nouveau protocole dans les garages ?
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021