Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
Événement terminé
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
3 jours
31 juil.
-
02 août
EL1 dans
17 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
24 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
31 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
45 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
52 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
58 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
73 jours

Steiner : L'influence des pneus en F1 n'est pas une "bonne chose"

partages
commentaires
Steiner : L'influence des pneus en F1 n'est pas une "bonne chose"
Par :
Co-auteur: Valentin Khorounzhiy
7 mai 2019 à 09:53

Le directeur de Haas, Günther Steiner, pense que l'influence importante des pneus Pirelli sur la hiérarchie de la Formule 1 en 2019 n'est pas une "bonne chose".

Depuis le début de la saison, la structure américaine est touchée par d'importants problèmes de mise en température des pneus. Elle n'a signé qu'un seul top 10 au cours des quatre premiers Grands Prix en dépit d'une VF-19 qui semble avoir beaucoup de potentiel. Haas F1 n'a pas été la seule écurie à souffrir de telles difficultés, et notamment lors du GP d'Azerbaïdjan.

Lire aussi :

"Il est juste question de savoir qui a plus ou moins [de difficultés]", a déclaré Steiner. "Et nous en avons plus. Et c'est très décevant parce que nous avons une bonne voiture. Nous ne devrions pas tout le temps parler du fonctionnement des pneus. C'est intéressant mais, non, ce n'est pas la Formule 1. 'Est-ce que vous arrivez à faire fonctionner les pneus ? Oui, alors je suis rapide. Oh, mes pneus ne marchent pas, donc je suis lent'."

"Nous dépensons des millions et des millions pour développer ces voitures et puis elles se retrouvent en dehors de la fenêtre [de fonctionnement des pneus] et ne peuvent pas vraiment être performantes. Je ne blâme pas seulement Pirelli. Je nous accuse aussi parce que certaines [équipes] font fonctionner [les pneus]. Mais globalement ce n'est pas la bonne chose à faire. Nous ne devrions pas dire, après la course, 'vos pneus ont fonctionné ou pas ?'."

Lire aussi :

Les gommes Pirelli de 2019 ont une bande de roulement moins épaisse, qui n'avait été utilisée l'an passé que lors des courses de Barcelone, du Paul Ricard et de Silverstone pour combattre le blistering. Haas était entré dans le top 6 lors de deux de ces trois GP, mais Romain Grosjean a récemment suggéré que le passage à une bande plus fine pour l'ensemble des manches cette saison avait contribué à accentuer les problèmes de la VF-19.

À Bakou, Steiner a fait écho aux dires de son pilote et expliqué que les nouvelles règles sur les couvertures chauffantes (celles pour les pneus arrière étant passées de 100°C à 80°C) sont également un facteur. "Je pense que la construction du pneu est différente [de 2018], la bande de roulement... elle n'est pas différente, c'est juste que l'an passé il y avait quatre [trois] courses avec celle-ci, qui ne retient pas la chaleur, ça ne nous aide pas. Et nous ne pouvons pas les chauffer autant que l'an passé. Toutes ces choses ne vous aident pas à faire fonctionner les pneus."

Article suivant
McLaren doit encore progresser "dans tous les domaines"

Article précédent

McLaren doit encore progresser "dans tous les domaines"

Article suivant

Carey veut faire du Vietnam "une course palpitante"

Carey veut faire du Vietnam "une course palpitante"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard